1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Macron et Conte scellent leur "entente parfaite" à Paris
Reuters15/06/2018 à 16:57

MACRON ET CONTE SCELLENT LEUR "ENTENTE PARFAITE" À PARIS

PARIS (Reuters) - Après une semaine de crispations, Emmanuel Macron et le président du Conseil italien Giuseppe Conte ont scellé leur "entente parfaite" vendredi à Paris, exprimant leur volonté de renforcer leur coopération sur les questions migratoires et de la réforme de la zone euro.

Le président français a reçu à l'Elysée le nouveau chef du gouvernement italien pour un déjeuner de travail qu'il a décrit comme "amical", essentiellement consacré à ces deux questions délicates, à dix jours de Conseil européen de Bruxelles.

"Il y a eu des jours un peu tumultueux mais nous avons une entente parfaite", a dit Giuseppe Conte lors d'une conférence de presse commune. "Le fait même que je sois ici aujourd'hui est la réponse la plus éloquente".

A ses côtés, Emmanuel Macron, qui avait fustigé la décision italienne de ne pas laisser accoster l'Aquarius, un navire rempli de migrants, a reconnu que la solidarité européenne sur l'immigration à l'égard de l'Italie n'avait pas été au "rendez-vous" ces dernières années.

Le chef de l'Etat français a exprimé le souhait que la France et l'Italie continuer de travailler "main dans la main, ensemble" sur la question de l'immigration et de la réforme de la zone euro, sur laquelle les deux dirigeants ont revendiqué une "forte convergence" et une "communauté de vues".

"Le concept d'Etat de première arrivée doit être revu, nous devons renforcer le concept de frontière européenne, personne en Europe ne peut penser se laver les mains des questions de migration", a dit Giuseppe Conte.

Le système de Dublin ne fonctionne pas, a abondé à ses côtés Emmanuel Macron, appelant à trouver des règles permettant plus de solidarité envers les pays de première entrée.

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer