Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Macron engrange un premier succès avant de nouvelles épreuves

Reuters24/10/2017 à 16:09

MACRON ENGRANGE UN PREMIER SUCCÈS AVANT DE NOUVELLES ÉPREUVES

par Jean-Baptiste Vey

PARIS (Reuters) - Avec l'accord des ministres européens pour durcir les règles du travail détaché, Emmanuel Macron engrange un premier succès dans sa stratégie de réconciliation des Français avec l'Union, mais son chemin de réformes européennes est semé d'embûches.

Le président français s'est déjà heurté à des résistances, des réserves allemandes sur la réforme de la zone euro aux craintes et oppositions sur le contrôle des investissements, les règles commerciales ou la taxation des géants du numérique.

Il a constaté mardi les divergences sur ce dernier point avec le Premier ministre irlandais qu'il a reçu à l'Elysée.

"Nous avons des discussions qui ne sont pas à leur terme sur le sujet de la taxation", a-t-il dit au côté de Leo Varadkar.

"Je ne crois absolument pas aux pétitions de principe ou aux oppositions stériles, je pense que nous sommes en capacité de construire la solution qui sera la meilleure", a-t-il ajouté.

Leo Varadkar, dont le pays concentre une partie des profits réalisés par ces groupes en Europe, a confirmé son opposition à un durcissement de la fiscalité et sa préférence pour un appui aux travaux en cours à l'OCDE, cités dans les conclusions du Conseil européen de jeudi et vendredi.

La Commission européenne, à laquelle il a déjà été fait appel sur la délicate question du contrôle des investissements dans les secteurs stratégiques européens, fera des propositions début 2018 sur la fiscalité des entreprises du numérique.

Sur ce sujet, "il est clair que nous aurons un moment de vérité au printemps prochain et je pense que c'est une très bonne chose. La pire des choses, c'est l'ambiguïté", avait déclaré Emmanuel Macron vendredi à l'issue du Conseil européen.

DES RÉSISTANCES "NORMALES"

"Il est normal qu'une énergie rencontre des résistances, c'est le propre du mouvement", avait-il ajouté. "Sinon, vous êtes un mobile sur coussin d'air (qui) à la fin ne va nulle part parce que les résistances structurent notre chemin."

Le président français avait dans le même temps semblé mettre de l'eau dans son vin sur le sujet du budget de la zone euro, explosif en pleine négociation d'une coalition gouvernementale en Allemagne.

Ce budget naîtrait de lui-même, à travers les réformes qui seront discutées dans les prochains mois, a-t-il dit, invitant à ne pas se perdre dans des désaccords sur des détails.

Elu sur une promesse de refondation de l'Europe, le président français a fait des propositions ambitieuses en ce sens fin septembre à la Sorbonne.

Cette ambition a été relayée par le président du Conseil européen, Donald Tusk, qui a présenté vendredi un "programme des dirigeants" comportant un calendrier de réunions thématiques sur les grands sujets européens jusqu'à la mi-2019.

Emmanuel Macron a salué cette initiative mais veut qu'un premier tour d'horizon sur les principaux sujets soit bouclé d'ici l'été pour profiter de ce qu'il juge être un élan réformateur.

"La persévérance, le dialogue et l'ambition permettent à l'Europe de se transformer au service de tous", a-t-il écrit sur Twitter après l'accord sur les travailleurs détachés.

Un propos qui semble résumer son espoir pour les prochains mois.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.