1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Macron encore "au contact" des Français avant un week-end très international

AFP09/11/2018 à 23:25

Emmanuel Macron à Albert, dans le nord de la France le 9 novembre 2018 ( POOL/AFP / ludovic MARIN )

Emmanuel Macron est de nouveau allé "au contact" des Français, en payant sa tournée dans un bar et lors d'un énième bain de foule vendredi soir, avant de recevoir ce week-end à Paris des dizaines de chefs d'État étrangers pour le centenaire de l'Armistice de 14-18.

Avant de retourner dans la capitale vendredi soir, au bout d'un long périple dans l'Est et le Nord de la France, le chef de l'État a également rencontré la Première ministre britannique Theresa May dans la Somme.

Après un déjeuner de travail, lors duquel ils ont évoqué le Brexit, les deux dirigeants européens ont déposé une gerbe à la nécropole franco-britannique de Thiepval. Avant ce déjeuner, une trentaine de "gilets jaunes" manifestant contre la hausse des prix du carburant ont été évacués de manière musclée par les forces de l'ordre.

M. Macron s'est ensuite rendu à l'Historial de Péronne, avant de conclure son itinérance en province sur une table ronde avec des historiens de la Grande Guerre. "Travailler sur la mémoire européenne est indispensable" pour éviter le risque de nouvelles guerres en Europe, a-t-il souligné.

Son épouse Brigitte, qui devait l'accompagner, n'était pas présente en raison du décès de son frère, a indiqué l'Elysée.

En chemin, au moment d'entrer dans la mairie de Péronne, il a fait demi-tour, pour se fendre d'un nouveau bain de foule et échanger longuement avec des passants, certains l'appelant à "tenir bon", d'autres réclamant sa "démission".

"C'est honteux ce que vous prenez aux retraités", lui a lancé une habitante. "Vous n'habitez pas loin ? Si vous pouvez aller me chercher votre feuille, on va voir ça", lui a répondu le président.

- Un Forum de la paix, sans Donald Trump -

"Je ne suis pas tout là-haut, je suis avec vous, je veux que le pays s'en sorte. On va y arriver, tous ensemble", a-t-il dit, multipliant poignées de main et embrassades, au point de laisser une femme lui enlever un peu de rouge à lèvres au coin de la joue.

Emmanuel Macron (C) avec le patron d'un bar PMU de Bully-les-Mines, dans le nord de la France le 9 novembre 2018 ( AFP / FRANCOIS LO PRESTI )

Beaucoup plus solennelle, la rencontre avec Mme May a offert un avant-goût d'un week-end international de commémoration de l'Armistice, en présence d'une soixantaine de dirigeants mondiaux, dont Donald Trump, arrivé vendredi soir à Paris.

Les présidents français et américain auront une rencontre samedi à l'Elysée, avant de déjeuner ensemble avec leurs épouses.

L'après-midi, M. Macron retrouvera la chancelière allemande Angela Merkel dans la "clairière de l'Armistice", à Rethondes.

Enfin dimanche, point culminant du centenaire, aura lieu le Forum de Paris sur la paix à la Villette qui rassemblera de nombreux acteurs de la gouvernance mondiale, mais pas Donald Trump.

La longue "itinérance mémorielle" du président prendra ainsi une dimension plus diplomatique.

- "Pas droit au répit" -

En attendant, Emmanuel Macron est donc de nouveau allé "au contact" des citoyens, qui n'ont cessé de l'interpeller cette semaine sur leur pouvoir d'achat, la hausse des taxes sur le diesel ou le montant des retraites, devant les caméras des chaînes d'information en direct.

Emmanuel Macron et Theresa May au Mémorial de Thiepval, dans la Somme, le 9 novembre 2018 ( POOL/AFP / LUDOVIC MARIN )

Dans la matinée, le chef de l'État s'est arrêté dans un bar PMU de Bully-les-Mines, près de Lens (Pas-de-Calais), où, placé derrière le comptoir, il a répondu aux questions d'une cinquantaine de clients, à qui il a "payé (s)a tournée".

"Il faut aller au contact de la colère. Je sais contre qui j'étais au second tour", a-t-il déclaré aux clients du Café de la Place, où il s'était déjà rendu pendant la dernière campagne présidentielle.

Cette ville de 13.000 habitants avait voté à 59,2% pour Marine Le Pen au second tour de la présidentielle de 2017.

Un peu plus tôt, à la sortie d'un centre social, M. Macron était monté au sommet d'un ancien terril à Loos-en-Gohelle, pour assurer qu'il avait senti la crise morale "très profonde" du pays et "ses divisions, ses peurs".

M. Macron a dit avoir compris qu'il n'aurait "pas droit au répit" face aux "attentes" et aux "colères" des Français, d'autant qu'il était déterminé à "tenir le cap" des réformes.

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ebrardpa
    09 novembre23:41

    Il faut que la France se dote d'une procédure " d'inpeechment" .cet homme a perdu la raison.

    Signaler un abus

  • ebrardpa
    09 novembre23:38

    Macron est en pleine crise maniaco-dépressive il alterne les périodes d'itininerence nostalgique avec des périodes d'hystérie pendant lesquelles il va palabrer avec les français en prononçant des paroles incohérentes .

    Signaler un abus

  • janaliz
    09 novembre18:43

    "il avait senti une crise morale "très profonde" dans le pays, et "ses divisions, ses peurs, qu'elles soient économiques, sociales ou plus identitaires". Il ne comprend rien ! Le peuple, le vrai, est en colère ! Pas les bobos planqués des ministères et l'intelligentia omnipotente...

    Signaler un abus

  • homlib
    09 novembre13:54

    C'est la GB qui a fomenté la guerre 14-18 et même la 2ème.

    Signaler un abus

  • aiki41
    09 novembre07:41

    et il répondu "français ?" mais qu'est-ce ceci (ceux-ci) ? Vous voulez parler des gaulois réfractaires, fainéants et égoïstes ? Ben, ce n'est pas pour eux que j'ai été élu.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.