Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Macron appelle les Français à la concorde et l'Europe au sursaut
Reuters01/01/2018 à 12:09

MACRON APPELLE LES FRANÇAIS À LA CONCORDE ET L'EUROPE AU SURSAUT

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a invité dimanche les Français à la concorde lors d'une année 2018 qu'il souhaite riche en réformes et les Européens à s'engager pour transformer l'Europe.

Depuis son élection en mai, "ces transformations profondes ont commencé et se poursuivront avec la même force, le même rythme, la même intensité pour l'année 2018", a dit le président français lors de ses voeux du Nouvel An depuis l'Elysée.

Après une réforme du droit du travail en 2017, le chef de l'Etat et son gouvernement veulent en particulier réformer en 2018 l'assurance chômage et la formation professionnelle.

A travers ces réformes, "nous construisons une bonne part de notre avenir", a dit Emmanuel Macron.

"Je n'arrêterai pas d'agir", a-t-il assuré, tout en invitant les Français à oeuvrer pour leur pays.

"Sur le plan national, l'année 2018 sera à mes yeux celle de la cohésion de la nation", a-t-il dit. "Les divisions irréconciliables minent notre pays. Je veux plus de concorde pour la France en 2018."

"Nous avons besoin de repenser un grand projet social" qui sera mis en oeuvre en 2018 et guidera la politique de santé, du handicap, d'hébergement des personnes sans abri, a-t-il poursuivi.

Raillé pour avoir promis que plus personne ne dormirait dans la rue, Emmanuel Macron a confirmé cet engagement dimanche : "comptez sur ma détermination entière en la matière".

Il s'est adressé directement aux citoyens européens, expliquant que "2018 est une année toute particulière et j'aurai besoin cette année de vous".

Il a ainsi rappelé son désir de voir le plus grand nombre possible de pays européens organiser des consultations sur les réformes de l'Union européenne.

"Je souhaite que par ces consultations citoyennes vous puissiez vous exprimer, dire ce que vous voulez pour l'Europe", a-t-il dit.

Il s'agit selon lui de "permettre à vos gouvernants de dessiner un grand projet" d'ici les élections européennes de 2019 pour que l'Europe puisse compter autant que la Chine ou les Etats-Unis.

"J'ai besoin de votre détermination pour ce sursaut européen et j'ai besoin qu'ensemble nous ne cédions rien, ni aux nationalistes ni aux sceptiques", a-t-il ajouté.

Face aux crises internationales et au terrorisme, il a annoncé que la France continuerait de s'impliquer, et promis que "nous gagnerons cette bataille contre le terrorisme".

A l'extérieur des frontières, "c'est la paix qu'il nous faut aussi gagner", a-t-il dit, citant le Liban, le Sahel, la Syrie, le Proche Orient et l'Afrique.

"C'est une grammaire de la paix et de l'espérance qu'il nous faut aujourd'hui réinventer dans nombre de continents."

(Jean-Baptiste Vey, édité par Julie Carriat)

17 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ebrardpa
    02 janvier12:06

    Il est jeune, imprégné de la symbolique anglo-saxonne, et probablement investit de "l'intelligence collective " française ; cela fait beaucoup de handicaps.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer