1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Lyon : flashé à 240 km/h, il sème les gendarmes avant de tomber en panne
Le Point08/12/2019 à 07:59

Cet automobiliste aurait mieux fait de laisser son bolide ronronner dans le garage. Flashé à près de 206 km/h sur l'A7 au sud de Lyon puis à 240 km/h sur une route limitée à 90, samedi 30 novembre en fin de soirée, le conducteur d'une rutilante Mercerdes Classe C63 AMG bleue n'a pas tardé à attirer l'attention des gendarmes, comme l'ont relaté nos confrères du Courrier picard, vendredi 6 décembre. Dans un premier temps, le fou du volant a cru à son jour de chance, après avoir semé ses poursuivants. Une veine de courte durée.Le pilote est en effet rapidement trahi par son engin. Lancés à ses trousses, les gendarmes finissent par repérer leur proie à l'arrêt sur une bande d'arrêt d'urgence, sa sportive étant complètement à sec d'essence. Interrogées par les militaires, deux personnes dans l'habitacle expliquent que le conducteur ainsi qu'un autre passager ont pris la poudre d'escampette.Un garagiste sous les verrousLe chauffard est cependant vite confondu au terme d'une courte enquête : il s'agit d'un garagiste de Saint-Étienne (Loire) âgé de 32 ans. L'homme a été placé sous le régime de la garde à vue pour « grand excès de vitesse en récidive », « refus d'obtempérer aggravé de la mise en danger d'autrui » et « transformation d'un véhicule portant atteinte au dispositif antipollution », précise le quotidien régional. Son permis a également été supsendi pour une durée de six mois et le bolide confisqué.Lire...

Lire la suite sur LePoint.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • brun3686
    08 décembre10:23

    Certains vont chercher à le défendre au prétexte qu'un garagiste conduit mieux que la moyenne....Qu'il aille au boulot à pied quelques années, et que le fisc se penche sur ses comptes.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer