1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Lutte contre Daech : Fabius assure que «la détermination est totale»
Le Parisien02/06/2015 à 17:38

Lutte contre Daech : Fabius assure que «la détermination est totale»

Des paroles fortes. Laurent Fabius a voulu montrer la détermination de la communauté internationale à lutter contre le groupe Etat islamique mardi lors réunion de la coalition internationale anti-jihadiste à Paris. La «détermination est totale» contre Daech, a assuré le ministre des Affaires étrangères, ajoutant qu'il s'agissait d'«un combat de long terme».

Le ton avait été donné juste avant l'ouverture du sommet. Le Premier ministre irakien, Haider al-Abadi, avait dénoncé « l'échec » de la communauté internationale dans la lutte contre le groupe Etat islamique. « Il y a beaucoup de mots mais peu d'actions sur le terrain » irakien, « nous ne devons compter que sur nous-mêmes », a-t-il également fustigé, pointant le manque d'armes et de munitions.

VIDEO. Lutte contre Daesh: «Un combat de long terme», selon Fabius

L'Irak avait passé des contrats d'armement avec Moscou mais les sanctions européennes et américaines sur la Russie bloquent les fonds à la banque, a-t-il expliqué en substance. « S'il vous plaît, laissez-nous acheter des armes de manière plus facile », a-t-il insisté.

«Nous sommes en train de bouger sur Mossoul»

Haider al-Abadi répondait-il à la cinglante attaque du secrétaire américain à la Défense ? Il y a une semaine, Ashton Carter avait accusé l'armée irakienne d'avoir cédé Ramadi, chef-lieu de la province d'Al-Anbar, au groupe EI, alors que les soldats irakiens « dépassaient largement en nombre les forces adverses ».

«Nous sommes en train de bouger sur Ramadi et dans Al-Anbar, nous sommes en train de bouger sur Mossoul», a-t-il assuré, concernant aussi la grande ville du nord de l'Irak dont la prise en juin 2014 a marqué le début de la fulgurante offensive des jihadistes. La coalition anti-jihadistes a d'ailleurs apporté son soutien au plan militaire et politique de l'Irak pour reconquérir ses territoires.

«Souvenez-vous qu'il y a quatre mois, des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Berg690
    02 juin18:00

    Pas de honte le FAFA.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer