Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Lucidité et combativité, nouveaux mots d'ordre de Hollande

Reuters15/08/2014 à 22:58

* Réunion de travail Hollande/Valls au Fort de Brégançon * L'exécutif veut affronter la situation économique avec "combativité" * Le cap doit rester le même, dit Valls (Actualisé avec Valls) TOULON, 15 août (Reuters) - François Hollande et Manuel Valls ont tenu une réunion de travail vendredi pour préparer la rentrée avec "lucidité" et "combativité" au lendemain de la publication des mauvais chiffres de la croissance, nulle pour le deuxième trimestre. Le président et le Premier ministre ont fait le point dans la résidence présidentielle varoise du fort de Brégançon, en marge des cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement de Provence. Manuel Valls a assuré qu'il entendait garder le cap et renforcer les réformes malgré les critiques d'une partie de la gauche et de l'opposition sur la politique économique suivie par l'exécutif. "Le cap doit rester le même, il ne s'agit pas de zigzaguer, il s'agit d'avoir du sang-froid, de tenir bon, et de mettre en oeuvre une politique qui doit créer de la richesse et donc, de l'emploi", a-t-il dit sur France 2. "Nous n'allons pas faire des annonces, nous allons au contraire renforcer les réformes qui sont plus que jamais nécessaires pour que le pays soit plus fort demain", a-t-il ajouté. "Les chiffres annoncés hier ont confirmé les estimations de ces dernières semaines", a commenté pour sa part un membre de l'entourage présidentiel. "Le président et le Premier ministre ont considéré qu'il fallait les regarder avec lucidité et affronter la situation avec combativité", a-t-il ajouté. Le gouvernement a implicitement abandonné jeudi l'objectif de ramener les déficits publics à 3% du PIB en 2015 en raison d'une croissance nulle aux premier et deuxième trimestres, alors que le chômage de cesse de grimper et que les mises en construction sont en chute libre. VALLS VEUT DES INITIATIVES AU NIVEAU EUROPEEN Manuel Valls a dit ne pas avoir été étonné par la croissance nulle du second trimestre, soulignant avoir lui-même évoqué une "rentrée difficile" dès le 1er août, et a plaidé pour des initiatives au niveau européen. "Il y a aujourd'hui une croissance beaucoup trop faible en Europe. Et pour cela il faut des initiatives, les réformes bien sûr, nécessaires pour notre pays, mais aussi des initiatives en faveur de l'investissement au niveau européen", a-t-il dit sur BFM-TV. Toujours selon un conseiller, François Hollande et Manuel Valls ont évoqué la mise en oeuvre du pacte de responsabilité et de solidarité, le plan d'économies en cours, la loi de finance initiale 2015 "tant dans son volet dépenses que recettes", et "tous les chantiers en préparation pour libérer la croissance tant au plan européen que national (soutien à l'investissement, à la construction, professions réglementées, apprentissage)". L'investissement et l'apprentissage feront l'objet de deux réunions à la rentrée de septembre. Plus tôt dans la journée, François Hollande avait fait une allusion à cette actualité difficile lors d'un discours au Mont Faron, sur les hauteurs de Toulon, soulignant l'importance de "l'unité nationale" dans les moments difficiles. La France, "cinquième puissance du monde (...) entend par les réformes qu'elle engage, rester à ce niveau", a-t-il dit. Voir aussi : France-La croissance stagne, les objectifs 2014 abaissés ID:nL6N0QK0NC ENCADRE-Le feuilleton des 3% empoisonne la politique de Hollande ID:nL6N0QJ2F1 Hollande pris en tenaille sur les déficits ID:nL6N0QJ3KL (Elizabeth Pineau, édité par Gérard Bon)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.