Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

LR amorce sa transition écologique
AFP16/09/2020 à 20:02

Le chef de file des députés LR Damien Abad, le 29 avril 2020 à l'Assemblée nationale à Paris ( POOL / Ludovic MARIN )

Longtemps négligée, l'écologie fait son retour dans le logiciel LR qui se démène pour développer une vision "responsable, pragmatique et humaine" face à EELV à l'approche de 2022.

"On partage tous l'idée d'une urgence climatique et environnementale", résume le patron des députés LR Damien Abad, qui a lancé mercredi une "task force environnement" chargée de plancher sur l'énergie, les mobilités ou encore la fiscalité verte. 

"La droite doit incarner une écologie positive et du concret, qui préserve le pouvoir d'achat des Français", selon lui.

Dans cette optique, LR multiplie les initiatives: "matinées de l'écologie" avec des experts pour sortir LR de sa "zone de confort", consultations du grand public...

Samedi, l'ancien ministre de l'écologie Jean-Louis Borloo sera à la "Fête de la violette" du numéro 2 de LR Guillaume Peltier. Et dimanche, le numéro 3 Aurélien Pradié lance à Marseille un "tour de France de l'environnement" pour rencontrer, un an durant, élus, acteurs agricoles et associatifs. 

L'inflexion, déjà amorcée en début d'année avec deux forums sur l'agriculture et l'alimentation, s'affirme alors que le parti s'est plus concentré sur des sujets régaliens ou économiques ces dernières années. 

"Depuis 2012, la droite n'a pas travaillé suffisamment sur le sujet", soupire un élu. "On est mauvais", affirme un autre.

Un sondage commandé par LR à l'Ifop le confirme: 67% des Français (et 52% des sympathisants de droite) estiment qu'"aujourd'hui, aucun parti de droite n'incarne l'écologie".

Pourtant la droite se réclame abondamment de Georges Pompidou, qui créa le premier ministère de l'environnement, ou de Jacques Chirac avec son message "la maison brûle" et rappelle "le Grenelle de l'Environnement" lancé par Nicolas Sarkozy.

Le député Philippe Gosselin avance même "une sensibilité sur ces thématiques dès le 19e dans le catholicisme social, notamment dans les milieux agricoles de l'Ouest".

- "Idéologues" -

Lors des universités de rentrée en septembre, les dirigeants de LR ont été frappés d'entendre parler de "décroissance" lors d'une table ronde. Un discours certes ultra "minoritaire", mais "inimaginable il y a quelques années" encore, souligne Aurélien Pradié.

"On sent un décalage entre les attentes des jeunes et nous, le parti. Il est urgent qu'on bâtisse un discours sur la défense de l'environnement, qui soit offensif et pas défensif", affirme le trésorier du parti Daniel Fasquelle.

Y a-t-il un espace pour la droite sur ce terrain a priori favorable aux Verts? Chez LR, on relève qu'à la question de la "confiance" pour mener une politique écologique, LR, LREM et le PS font jeu égal auprès de 28 à 29% des personnes sondées par l'Ifop, certes loin des 55% d'EELV.

Mais "l'écologie ne peut pas être confisquée par quelques idéologues qui ont une vision dogmatique et sectaire", affirme M. Abad. 

L'un des enjeux est de bien se démarquer des Verts, qui ont chassé LR de plusieurs grandes métropoles lors des dernières municipales -- et les récents commentaires de maires EELV sur le sapin de Noël (à Bordeaux) ou le Tour de France polluant (à Lyon) ont été abondamment raillés: "de la caricature de bobo, de déconnexion, de détestation des classes populaires", assure M. Pradié.

Mais s'il faut "désigner qui est notre adversaire", il s'agit aussi de "savoir au fond quelle société on veut", explique le député Julien Aubert, auteur en février d'un "Livre vert" plaidant pour une écologie humaniste et soucieuse du progrès scientifique.

M. Peltier avait lui évoqué au printemps un vaste plan de relocalisations et un "plan Marshall" pour la ruralité, avec une baisse de la TVA sur les circuits courts.

Car à l'écologie "punitive" d'EELV, la droite LR entend opposer sa vision "positive", pragmatique, ancrée dans les territoires et portée au quotidien par les élus. 

Le sondage Ifop donne aussi une idée des pistes à creuser pour la droite, jugée plus crédible sur le développement d'une production industrielle "made in France", la défense de l'agriculture, ou le développement des énergies renouvelables ou nucléaire.

cg/ib/ach

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M5441845
    17 septembre07:44

    "Longtemps négligée" , formule classique comme quoi la droite négligerait l'écologie. Pourtant: « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs » Jacques Chirac, Sommet de la Terre - septembre 2002 - Johannesbourg. C'était il y a 18 ans.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer