Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Loués pour être replantés, ces sapins ne meurent pas à Noël

RelaxNews 11/12/2012 à 10:18

chantal de bruijne/shutterstock.com

(AFP) - Entre un champ de maïs et des tracteurs, un épicéa est emballé dans un sac blanc. Il sera livré à domicile puis récupéré après les fêtes de Noël pour être replanté et servir l'année suivante, un concept qui prend racine en France.

Salarié d'une exploitation céréalière de Saône-et-Loire, Benoît Virot, 24 ans, vient de se lancer dans le sapin de Noël.

Il a commandé à une grande pépinière du Morvan 400 arbres qu'il propose à la location: le client commande son sapin en pot sur internet, le reçoit chez lui, et n'a pas à abandonner le conifère sur le trottoir en janvier. Le sapin est en effet récupéré par un transporteur et replanté sur une parcelle de l'agriculteur.

Sa première commande était destinée à une Parisienne du XIe arrondissement, Elodie Drouard: "Quand j'étais petite, j'avais l'habitude de replanter le sapin dans ma résidence. Là, habitant sur Paris, c'est un peu difficile", explique-t-elle, ravie à l'idée que son sapin ne finisse pas "désenchanté dans un caniveau".

"L'année prochaine, peut-être que quelqu'un d'autre voudra ce sapin là et il finira dans une nouvelle maison et il vivra un nouveau Noël avec d'autres personnes", s'enthousiasme-t-elle.

Benoît Virot ne livre pour l'instant que Paris et quelques cantons de Bourgogne mais il espère s'étendre jusqu'à la Méditerranée dès la saison prochaine.

"Des gens appellent déjà depuis la Drôme et la Côte d'Azur pour dire qu'ils sont intéressés", dit-il, reconnaissant sans détour que ses sapins sont plutôt destinés à des clients "qui gagnent bien leur vie" car leur prix (de 69 à 79 euros) est deux fois plus élevé que la moyenne en raison des frais de livraison et d'entretien.

Un sapin frais

Il travaille avec la société Ecosapin, créée par le Suisse David Berreby en 2009.

"On a commencé avec 150 sapins la première année à Genève et aujourd'hui on en propose 3.000 dans toute la Suisse", se réjouit l'entrepreneur, par ailleurs gestionnaire d'une société de prêt-à-porter.

"On voulait proposer une alternative entre le sapin en plastique, fabriqué avec des matériaux polluants, et le sapin coupé, explique David Berreby. Il y a toute une réflexion pour que ce soit vraiment respectueux de l'environnement, par exemple on s'interdit de livrer loin et rationalisons au maximum les déplacements".

Au moment de lancer un "Ecosapin" français, Benoît Virot pensait être seul en France sur ce créneau, qui existe déjà en Amérique du Nord et en Grande-Bretagne.

Mais quatre diplômés d'une école d'ingénieurs, âgés de 25 à 26 ans, ont eu la même idée et mis en ligne le site de location "Treezmas". Ils frôlaient la rupture de stock en début de semaine malgré des prix jusqu'à 94 euros.

Leurs sapins, livrés à Paris et dans sa proche banlieue, ont grandi dans une pépinière de Normandie qu'ils retrouveront après les fêtes.

"L'écologie n'est pas le premier argument mis en avant, c'est pour nous un moyen de proposer un meilleur produit : un sapin frais", affirme Alexandre Cipriani, chargé de la communication et du marketing de la start-up.

"Notre système permet d'avoir un beau produit livré à domicile, tout en ayant la satisfaction de ne pas avoir gâché une ressource naturelle", ajoute-t-il.

Les quelques centaines de conifères mis à la location représentent encore une goutte d'eau dans un marché estimé à cinq millions de sapins naturels vendus à Noël en France, selon une étude de TNS Sofres pour FranceAgriMer.

"Il y a de la place pour tout le monde", sourit Benoît Virot.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.