Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

"Lost in the stars", une fable antiraciste en tournée dans l'Hexagone

RelaxNews24/10/2012 à 11:57

'Lost in the Stars' est inspiré du livre 'Pleure, ô pays bien aimé' d'Alan Paton All rights reserved

(AFP) - C'est l'histoire de deux pères que tout sépare, à commencer par la couleur de la peau dans l'Afrique du Sud du milieu du XXe siècle. "Lost in the stars", une oeuvre à mi-chemin entre comédie musicale et opéra, fait résonner son message antiraciste à travers la France.

"C'est une oeuvre militante", résume le metteur en scène de cette tragédie musicale, Olivier Desbordes, après trois représentations qui ont fait salle comble à l'Opéra de Rennes.

Jamais présenté en France à l'exception du Festival de Saint-Céré (Lot) à l'été dernier, l'oeuvre est tirée du roman Pleure, ô pays bien aimé, écrit par le Sud-Africain Alan Paton en 1948. Elle a été mise en musique l'année suivante par Kurt Weill, un Juif allemand qui avait fui le nazisme en 1933 avant de se réfugier aux Etats-Unis.

Au centre de l'intrigue, un pasteur noir, Stephen Kumalo, voit son fils condamné à mort pour le meurtre d'un blanc. Il tente en vain d'obtenir sa grâce auprès du père de la victime, homme pétri de préjugés racistes. Ebranlé par la droiture du meurtrier face aux juges, ce dernier finira par se réconcilier avec le pasteur.

Dans la scène finale, les deux pères se retrouvent unis dans la douleur, leur silhouette se dessinant en ombre chinoise au fond du décor : une seule couleur, comme celle de leurs torses nus, soudain devenus monochromes grâce à l'éclairage.

Une scène finale qui n'existe pas dans le roman de Paton mais que Broadway avait exigée afin d'atténuer un peu la dureté du récit. "C'est une oeuvre qui a été créée pour Broadway mais qui est trop tragique pour Broadway", remarque Olivier Desbordes lors d'un entretien avec l'AFP.

Une oeuvre lyrique qui parle des Noirs

Kurt Weill, dont la musique rappelle celle de Gershwin, a habilement utilisé "Lost in the stars" comme miroir de l'Amérique de l'époque, encore profondément ancrée dans la ségrégation. "Il n'a eu le droit de montrer ça que parce que ça se passait en Afrique du Sud", rappelle M. Desbordes.

Mais le message vaut tout aussi bien pour la France d'aujourd'hui. "Ce serait génial de montrer ça à des gamins de banlieue, qu'ils soient verts, noirs, bleus ou jaunes", observe le metteur en scène.

"Ce que j'aime bien, c'est que Kurt Weill ne donne pas de solution : on est perdus, il faut qu'on se démerde", observe M. Desbordes, en écho au titre de la pièce (Perdus dans les étoiles).

Olivier Desbordes, qui dirige Opéra éclaté, une compagnie itinérante basée à Saint-Céré, a recruté pour "Lost in the stars" plusieurs chanteurs originaires de l'outre-mer, dont le Guadeloupéen Jean-Loup Pagésy, totalement habité par le rôle du pasteur.

"Les artistes sont très motivés. C'est un sujet qui les concerne de près", remarque Olivier Desbordes. "Pour une fois, il y a une oeuvre lyrique qui parle des Noirs".

La tragédie de Kurt Weill a donné du fil à retordre aux chanteurs, car en termes de durée, seule la moitié du spectacle est chantée, l'autre moitié étant parlée. "Ce n'est pas le métier des chanteurs de faire du texte parlé. C'est un des spectacles que j'ai le plus répétés dans ma vie", au rythme de huit heures par jour pendant cinq semaines, témoigne le metteur en scène.

L'oeuvre a été traduite en français pour la compagnie Opéra éclaté, mais certaines parties chantées ont été laissées en anglais, sans gêner pour autant la compréhension de l'ensemble.

"Lost in the stars" doit parcourir l'Hexagone jusqu'en avril, avec des arrêts prévus dans de nombreuses villes dont Lyon, Clermont-Ferrand ou Dijon.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.