Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Londres s'incline dans le dossier des primes des banquiers

Reuters20/11/2014 à 23:06

(actualisé avec retrait du recours britannique) BRUXELLES/LONDRES, 20 novembre (Reuters) - La croisade britannique contre le plafonnement des primes des banquiers dans l'Union européenne a subi un coup d'arrêt jeudi avec le retrait du recours présenté par Londres devant la Cour de justice européenne. Plus tôt dans la journée, un des avocats généraux de la juridiction européenne avait clairement indiqué que la procédure lancée par Londres avait peu de chances d'aboutir, incitant le chancelier de l'Échiquier George Osborne à abandonner son recours. ID:nL6N0TA5XQ "Je ne vais pas gaspiller l'argent des contribuables dans des recours qui n'ont désormais que peu de chances d'aboutir", a déclaré George Osborne dans un communiqué. "Ces règles sont peut-être légales, mais elles sont complètement contre-productives, il faut donc trouver une autre solution pour en finir avec la prime à l'échec." Aux termes de la législation européenne, que Londres contestait, le montant de la prime versée à un banquier ne peut être supérieur à celui de la part fixe de son salaire, ou au double de cette part fixe si les actionnaires sont d'accord. "Dans ses conclusions présentées aujourd'hui, l'avocat général Niilo Jääskinen préconise de rejeter les moyens avancés par le Royaume-Uni et propose à la Cour de débouter ce dernier de son recours", écrit la Cour de justice dans un communiqué. Niilo Jääskinen considère que le plafonnement des primes des banquiers est valide et ne limite pas le montant total de la rémunération. L'avis de l'avocat général n'est pas contraignant mais il est dans la plupart des cas suivi par la Cour. La Grande-Bretagne affirme que la directive européenne, qui affectera les primes versées début 2015, porte sur un domaine ne relevant pas des compétences de l'UE mais de celles des Etats membres. Pour Niilo Jääskinen, le niveau des primes a au contraire une "incidence directe" sur les risques susceptibles d'être pris par une banque, ce qui peut "affecter la stabilité des établissements financiers qui opèrent librement dans l'Union et, par voie de conséquence, celle des marchés financiers de l'Union". Cette question relève donc du marché intérieur, à ses yeux. (Philip Blenkinsop à Bruxelles et Huw Jones à Londres, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Juliette Rouillon)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.