Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Londres ne peut plus être la place financière de l'UE, dit Fillon

Reuters26/06/2016 à 12:46

POUR FRANÇOIS FILLON, LONDRES NE PEUT PLUS ÊTRE LA PLACE FINANCIÈRE EUROPÉENNE

PARIS (Reuters) - L'ex-premier ministre François Fillon, candidat à l'investiture du parti Les Républicains (LR) pour l'élection présidentielle de 2017, souhaite que la France réforme rapidement sa fiscalité pour remplacer Londres en tant que place financière de l'Europe.

Le vote des Britanniques en faveur d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne pose la question du devenir de Londres en tant que place financière de l'Europe.

"C'est une bataille qu'il faut absolument mener. La Grande-Bretagne ne peut pas garder le bénéfice du passeport financier qui permet aux banques britanniques d'avoir les mêmes droits que les banques européennes dans l'espace européen", a dit François Fillon lors du Grand Rendez-vous Europe 1-Le Monde-iTELE.

"Les Britanniques ont pris une décision qui engage leur avenir. Nous ne pouvons pas accepter que cette décision n'ait pas d'effet sur la place financière de Londres", a-t-il ajouté.

L'ex-Premier ministre ne doute pas qu'une partie au moins de la place londonienne déménagera, les destinations les plus plausibles étant aujourd'hui Paris et, surtout, Francfort.

"Je pense que Francfort est aujourd'hui, pour toute une série de raisons et en particulier en raison de la politique allemande et du sérieux de la politique économique allemande, une destination probable", a dit François Fillon.

A moins que la France démontre "dans un délai très court" que Paris peut accueillir une place financière européenne.

Pour François Fillon, une des principales conditions est que la France procède aux réformes fiscales et réglementaires qui permettent ce transfert dans de bonnes conditions.

RENFORCER L'EURO

Ce qui vaut pour les activités financières vaut aussi pour les autres activités économiques, a-t-il fait valoir.

"Il ne suffit pas de dire qu'on déroule le tapis rouge", a-t-il expliqué. "Tant qu'on a une fiscalité de l'investissement en France qui est totalement confiscatoire et qui conduit à laisser notre pays progressivement se faire racheter par les fonds de pension anglo-saxons, il n'y a aucune chance que le tapis rouge que nous déroulerons soit accueillant."

Pour François Fillon, la priorité pour les Européens, après le vote en faveur du brexit, est par ailleurs de renforcer la zone euro, notamment pour enrayer l'influence dominante du droit américain sur l'économie européenne.

"Il n'y a qu'une seule façon de stopper ça, c'est d'avoir (...) un euro qui soit une monnaie de réserve et une monnaie de réglementé", a-t-il expliqué.

"Ce que je réclame, c'est que chacun reste chez soi, que les Etats-Unis s'occupent de leurs affaires et l'Europe des siennes (...) Ça suppose d'avoir une monnaie européenne qui assure notre indépendance face au dollar", a-t-il ajouté.

Pour ce faire, François Fillon juge nécessaire une harmonisation fiscale de la zone euro, au moins au niveau de la fiscalité des entreprises, ainsi que la constitution d'un "gouvernement de la zone euro".

Selon lui, un nouveau traité n'est pas nécessaire. En tout état de cause, "on est très très très loin aujourd'hui d'être capable de négocier un nouveau traité", a-t-il ajouté, prenant le contre-pied de l'ancien président Nicolas Sarkozy, son rival dans la course à l'élection présidentielle.

(Emmanuel Jarry)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.