Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Londres : l'arrêt de Big Ben divise les députés britanniques

Le Parisien21/08/2017 à 19:13

Londres : l'arrêt de Big Ben divise les députés britanniques

Douze coups pour une dernière révérence. Ce lundi à midi (13h en France), Big Ben a sonné une dernière fois au-dessus de Londres, avant de se taire pendant quatre ans. Pierres fissurées, infiltrations d'eau, peintures écaillées et mécanisme vieillissant, la plus célèbre horloge du monde, au sommet de la tour Elizabeth, doit se refaire une santé.

 

Pour permettre aux ouvriers de travailler sans subir les 118 décibels de la cloche de 13,7 tonnes, les parlementaires britanniques ont voté une mesure inédite. Jamais dans son histoire, Big Ben, en place depuis 1859, ne s'était tue aussi longtemps. Lors de sa dernière phase de maintenance, en 2007, elle n'avait été réduite au silence que pendant six semaines.

 

Evoqués par la presse dès l'automne 2015, les «travaux d'urgence» de l'horloge étaient prévus pour durer quatre mois selon les premiers rapports parlementaires, pour un coût total de 29 millions de livres (31,7 millions d'euros). La durée a finalement été multipliée par douze. Une annonce qui a fait bondir certains élus, vent debout contre l'arrêt de ce symbole national pendant une si longue période.

 

«Dites à ces pauvres petits de porter des casques»

 

Le sujet est devenu une source inépuisable de débats au cœur du palais de Westminster, où siègent les deux chambres parlementaires du Royaume Uni. La Première ministre, Theresa May, est elle-même montée au créneau. «Il n'est pas raisonnable que Big Ben soit réduite au silence pendant quatre ans», a-t-elle estimé la semaine dernière, pour sa rentrée politique.

 

D'autres ont été plus directs. Le ministre du Brexit David Davis a évoqué une mesure «dingue», le député conservateur James Gray s'est indigné d'un chantier «complètement fou». «Dites à ces pauvres petits de porter des casques», a lancé Nicolas Soames, petit-fils de Winston Churchill, en référence aux ouvriers mobilisés pour les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.