Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Loi Macron-Cambadélis "n'imagine pas" des votes contre au PS

Reuters15/02/2015 à 20:33

PARIS, 15 février (Reuters) - Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a dit dimanche ne pas imaginer que des députés socialistes puissent voter contre la "loi Macron" dont certaines dispositions comme l'extension du travail le dimanche sont critiquées par les "frondeurs". Les députés ont achevé dans la nuit de samedi à dimanche l'examen en première lecture du projet de loi pour la croissance et l'acivité, qui comporte des mesures disparates, de la réforme des professions du droit à la libéralisation du transport par autocar en passant par le travail du dimanche. La gauche du PS semble partie pour rejeter ce texte de plus de 200 articles mardi lors du vote solennel à l'Assemblée où des votes contre pourrait le mettre en péril, quand des abstentions permettraient sans doute qu'il passe, à l'image des précédents texte dénoncés par les "frondeurs". L'ancien ministre de l'Education Benoît Hamon a ainsi fait savoir dimanche au Grand Rendez-Vous LCI-Le Figaro-RTL qu'il ne voterait contre le texte, alors qu'il s'était abstenu, comme 38 autres députés, sur le vote du budget 2015, en octobre. "On ne peut pas dire que le ministre ait été avare de son temps et du débat", a dit Jean-Christophe Cambadélis sur BFM TV en évoquant 2.850 amendements et 200 heures de débat. "Les négociations ont eu lieu, il y a eu des avancées, maintenant il est temps de faire l'unité (...) Je n'imagine pas qu'on puisse voter contre ce texte", a-t-il ajouté. Le premier secrétaire du PS a toutefois reconnu des imperfections puisqu'il a dit souhaiter, à propos du travail du dimanche qui a cristallisé une grande partie des oppositions, que soit menée une évaluation rapide. La "loi Macron" étend à 12 dimanches contre cinq le nombre de jours d'ouverture à la discrétion du maire et créée surtout des "zones touristiques internationales" (ZTI) dans lesquelles les commerces pourront être ouverts toute l'année. "Je souhaite que dans les ZTI il y ait dans un an ou dans deux ans une clause de revoyure, que l'on puisse regarder si ça a permis de l'emploi, si cela a réduit ou pas le petit commerce", a dit Jean-Christophe Cambadélis. "Toutes les lois doivent être analysées, mais celle-là particulièrement et cette disposition particulièrement", a-t-il ajouté, soulignant tout de même qu'il trouvait le texte "très équilibré". (Gregory Blachier)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.