1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Loi Asile et Immigration : bras de fer entre des députés LREM et Richard Ferrand

Le Parisien14/04/2018 à 09:19

Loi Asile et Immigration : bras de fer entre des députés LREM et Richard Ferrand

Le malaise était sensible depuis plusieurs semaines au sein de La République En Marche (LREM). Le projet de loi Asile et Immigration, qui sera débattu à partir de lundi dans l'hémicycle, avait déjà suscité quelque 300 amendements lors de la discussion préalable en commission. La plupart n'avaient qu'un but : « humaniser » le texte initial du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, jugé trop répressif.Mais depuis vendredi, le malaise s'exacerbe. Matthieu Orphelin, député LREM du Maine-et-Loire, proche de Nicolas Hulot, et qui avait pourtant contribué à assouplir le texte gouvernemental, a publié un communiqué - une première depuis le début de la législature - au titre claquant : « Pourquoi je ne pourrai pas voter POUR. » « Une décision difficile », ajoute-t-il.Une mise en garde cinglanteL'élu issu des rangs écologistes regrette le rejet d'amendements comme ceux portant sur le maintien à 45 jours pour la durée maximale de rétention, la fin de la rétention des mineurs, l'expérimentation du travail anticipé sur des territoires volontaires ou les réflexions sur l'intérêt de visas humanitaires pour certains déplacés environnementaux. Ce texte est « trop loin de mon parcours, de mes convictions, mais aussi, je pense, trop loin de certains compromis que nous aurions dû et pu trouver avec le gouvernement », insiste le marcheur. LIRE AUSSI > Loi Asile : les députés maintiennent la rétention des familles avec mineursMardi dernier, Richard Ferrand, le président du groupe LREM à l'Assemblée, voyant la grogne monter - une quinzaine de députés LREM avait déjà menacé de voter contre le texte - a lancé à ses députés une mise en garde cinglante.« Le débat est libre, mais il ne s'agit pas de faire battre des ministres... Quand on n'a pas réussi à convaincre en réunion de groupe, on n'a pas réussi... Sinon, on devient auto-entrepreneur, c'est-à-dire non inscrit ! », a prévenu ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • m1234592
    14 avril09:46

    Les amendements des belles âmes sensibles et tellement humanitaires sont inapplicbles. Il fait en tirer les conclusions qui s'imposent.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer