1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Livre de Trierweiler - Ségolène Royal : "Le président n'aime pas les pauvres ? C'est n'importe quoi !"
Le Point04/09/2014 à 11:59

Évidemment, la réaction de Ségolène Royal sur le livre de Valérie Trierweiler était très attendue. Évidemment, la ministre de l'Écologie, mère des enfants de François Hollande, allait refuser de s'exprimer sur le sujet. C'est à peu près ce qui s'est passé jeudi matin sur BFM TV. À un détail près...Interrogée d'entrée de jeu sur l'ouvrage dont tout le monde parle - sans l'avoir lu - Ségolène Royal, très souriante, a évoqué un "capharnaüm" et refusé "d'alimenter ce débat", ne voulant pas se "laisser entraîner sur le terrain privé". Mais en toute fin d'interview, interrogée sur le passage du livre où Valérie Trierweiler écrit qu'"en réalité, le président n'aime pas les pauvres" qu'il surnommerait selon elle les "sans-dents", Ségolène Royal n'a pas pu se contenir. "Il faut être sérieux !"Soudainement moins souriante, la ministre a lâché : "C'est n'importe quoi, c'est le contraire de l'engagement politique d'un grand responsable de gauche, socialiste." "C'est le contraire de son identité politique, il faut être sérieux", a-t-elle ajouté. "Il faut juger les hommes politiques sur leurs actes", a-t-elle estimé, renvoyant à l'action de François Hollande notamment en Corrèze et à "l'attention portée aux plus précaires" dans ce département lorsqu'il le présidait. Sollicitée sur la démarche de Valérie Trierweiler, la ministre de l'Écologie a affirmé : "Je n'alimenterai en aucune façon ce débat." Selon Ségolène...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • pichou59
    04 septembre11:38

    il y a beaucoup de pauvre depuis qu'il est au pourvoir,

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer