1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Livre d'Alexandre Benalla : un retour qui agace la macronie
Le Parisien07/11/2019 à 20:21

Livre d'Alexandre Benalla : un retour qui agace la macronie

Ce sont les éditions Plon qui l'ont approché à l'automne dernier. Alexandre Benalla s'est laissé convaincre, après avoir beaucoup douté et hésité, car il voulait dire sa vérité. « Pour ses enfants » notamment, assure un proche, alors que son épouse attend un deuxième bébé. Pendant la phase d'écriture, l'ancien responsable de la sécurité du chef de l'Etat, tombé en disgrâce, a un temps envisagé d'avertir Emmanuel Macron de sa démarche. Il y a finalement renoncé.L'effet de surprise a donc été total à l'Elysée comme chez les macronistes historiques, qui ont découvert, en même temps que le grand public, le livre « Ce qu'ils ne veulent pas que je dise » (Plon, 280 p., 19 euros). « Et alors ? », réagit l'un de ceux qu'on surnomme les Mormons, pas plus tracassé que cela.Dans les rangs de l'exécutif, depuis la parution des extraits de l'ouvrage mercredi matin, on tente d'en minimiser l'impact. On fait même mine de s'en désintéresser. « Le président ne l'a pas lu et ne le lira pas », assure-t-on à l'Elysée où, pourtant, on s'est dépêché d'en demander un exemplaire à Plon... Et un format PDF, pour qu'Emmanuel Macron puisse le feuilleter dans son avion de retour de Chine ! « Il l'a bien regardé », assure un fidèle macroniste. Même précipitation dans les cabinets ministériels, où l'on a commandé l'ouvrage dès mercredi. « Par curiosité, précise un conseiller. Parce qu'apparemment, il n'y a rien de bien méchant dedans. »Critique virulente contre les hauts fonctionnairesRien de bien méchant, en effet, à l'encontre du chef de l'Etat. Tout juste apprend-on que Macron aime la boxe et la marche, qu'il se promène parfois incognito, « casquette enfoncée jusqu'aux yeux et col relevé ». Et qu'Alexandre Benalla lui a servi de doublure lumière, la veille de la victoire à la présidentielle, le 7 mai 2017, dans la cour carrée du Louvre.Pas de quoi faire ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer