1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Linky : la justice demande le retrait de 13 compteurs pour raisons médicales
Le Parisien30/07/2019 à 22:02

Linky : la justice demande le retrait de 13 compteurs pour raisons médicales

Le tribunal de grande instance de Tours a ordonné ce mardi le retrait du compteur Linky chez une dizaine de particuliers. Ces derniers avaient pris soin d'accompagner leur refus de la pose de ce compteur « intelligent » d'un certificat médical attestant leur électrosensibilité.Sur 120 plaignants anti-Linky du Centre-Val de Loire, le tribunal en a débouté 106. Seules 14 plaintes ont été jugées recevables pour raisons médicales. Elles représentent neuf foyers. Dans huit cas, le juge a refusé à Enedis, filiale d'EDF, la pose d'un nouveau compteur Linky. Et dans le neuvième, le compteur, déjà installé, devra être retiré dans les trois mois.Dans ce dernier cas, la plainte émanait d'un père dont l'enfant de 7 ans était tombé malade. Le tribunal a admis, certificat médical à l'appui, le lien entre la « fatigue chronique » du jeune garçon et le compteur Linky. « Le juge reconnaît enfin l'existence des maux de plusieurs centaines voire milliers de personnes », se réjouit Camille Bernier. Quand elle a commencé à souffrir de son électrosensibilité, cette Parisienne s'est réfugiée à Tours qu'elle croyait épargnée par les ondes électromagnétiques. Mais la ville a fait partie des premières où Linky a été installé.Affaiblie et épuisée par le manque de sommeilAffaiblie, épuisée par le manque de sommeil, elle consulte « une pléiade de médecins, qui ne sont pas formés à cette nouvelle pathologie », déplore-t-elle. Pis, cette brune de 39 ans blanchit en trois mois. Croyant souffrir d'un cancer, elle consulte un oncologue qui diagnostique enfin l'électrosensibilité. LIRE AUSSI > Électricité : 2,3 millions de compteurs Linky déjà installés en Ile-de-FrancePour les personnes souffrant comme elle d'électrosensibilité, le TGI de Tours a précisé que la fourniture d'électricité devait être « exempte de courant porteur en ligne (CPL) » qui sert à transporter des informations. Or, ce ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer