1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Limitation de vitesse : Edouard Philippe annonce ce mardi le passage de 90 à 80 km/h

Le Parisien09/01/2018 à 07:27

Limitation de vitesse : Edouard Philippe annonce ce mardi le passage de 90 à 80 km/h

17 mai 1973. Toute la population de Mazamet (Tarn) se couche sur le sol pour symboliser les 16 545 personnes tuées sur les routes à l'époque. L'opération provoque un tel électrochoc dans l'opinion qu'un décret est pris l'année suivante pour limiter pour la première fois la vitesse sur les départementales, les nationales et les autoroutes. Et il y aura bien un effet positif. Pour en finir avec l'hécatombe au volant, la France a depuis déployé des radars automatiques, instauré le permis à points, réduit le taux légal d'alcoolémie, interdit l'oreillette... Mais jamais, depuis quarante-cinq ans et cette opération Mazamet ville morte, un gouvernement n'avait osé revoir à la baisse la vitesse légale sur les routes hors agglomération.

Sauf que les chiffres de la sécurité routière ne sont pas bons. Et que les Français sont peut-être mûrs pour le changement. Ce mardi après-midi, lors d'un comité interministériel de la sécurité routière, le Premier ministre, Edouard Philippe, doit donc annoncer en personne le passage du 90 au 80 km/h sur les routes secondaires. Une mesure qui s'appliquerait le 1er juillet. Selon nos informations, une trentaine d'autres dispositions seront aussi prises. La baisse de la vitesse autorisée sur les 400 000 km de routes bidirectionnelles, deux voies sans séparateur, est toutefois LA mesure emblématique, car c'est sur ces axes que plus de la moitié des victimes perdent la vie. Une décision que l'ancien ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait refusé d'adopter, se contentant de lancer une expérimentation.

La mesure sauvera 350 à 400 vies chaque année

« Pour obtenir des résultats, il faut de la volonté politique et prendre de vraies mesures de rupture », tacle un conseiller de Matignon. Edouard Philippe, comme il le répète, ne craint pas d'être « impopulaire » si c'est pour sauver des vies. Or, les experts le martèlent : cette limitation en sauvera de 350 à 400 chaque année. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • charleco
    09 janvier09:23

    Je me demande ce que fait comme gâteries aux hommes politiques la sorcière Perrichon!

    Signaler un abus

  • jfvl
    09 janvier09:22

    Démagogie quand tu nous tiens !

    Signaler un abus

  • charleco
    09 janvier09:21

    Ils nous piquent notre pognon, ils s'engraissent sur notre dos et ils nous rendent la vie infernale. Il est temps de se débarrasser de ces parasites qui sont devenus les ennemis du peuple. On appelle ça la démocratie!!! Qu'ils fassent un référendum et ils verront qu'ils sont toujours à contrepied du peuple et du bon sens.

    Signaler un abus

  • M140210
    09 janvier08:30

    Les experts, experts en quoi? tous se trompe dans tous les domaines...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.