Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Lille, les pots cassés
So Foot01/05/2020 à 14:00

Lille, les pots cassés

Si le RC Lens fête son retour en Ligue 1, le LOSC, de son côté, devra se contenter de sa quatrième place et de la Ligue Europa la saison prochaine. Évidemment, les dirigeants nordistes s'estiment lésés, mais la vérité est que les Lillois paient ici une première partie de saison compliquée, et notamment deux défaites chez les deux relégués. La C3 se présente alors comme un joli lot de consolation.

Gens qui rient, gens qui pleurent. Gens qui courent, gens qui crient. Drôle de jeudi sur la planète Ligue 1 qui, heureusement, s'est bouclé par un tour de sagesse du président de Montpellier, Laurent Nicollin, interrogé sur La Chaîne L'Équipe : "Il n'y a pas une décision juste ou injuste. À partir du moment où il n'y a pas de sportif, c'est compliqué de valider quelque chose. Il y a un virus qui tue des gens, il fallait prendre une décision. Après, que ça ne plaise pas à Paul, que ça ne plaise pas à Jacques... À un moment donné, il faut avoir un peu de décence et de dignité. Il y a des gens qui meurent... après des gens qui réinventent le football ou les règles. La saison 2019-2020 est finie, partons sur 2020-2021." Au terme de plusieurs semaines de cacophonie et de roublardise, il est désormais l'heure de faire le ménage et de compter les points. Pour le LOSC d'un Gérard Lopez débarqué ces derniers jours avec un dossier de statistiques sous le bras et une proposition de "simulation des résultats des dix dernières journées selon les points pris à domicile ou à l'extérieur via un modèle de calcul scientifique" (qui permettait au LOSC d'être sur le podium, évidemment), voilà le verdict : quatrièmes de leur groupe de Ligue des champions cette saison (un nul, cinq défaites), les Lillois terminent donc quatrièmes de Ligue 1 et verront la Ligue Europa la saison prochaine.

Il y a vingt ans, le LOSC retrouvait la Division 1

Réaction du boss ? Silence radio, si ce n'est un "il y aura du nouveau dans les jours qui viennent" dans la lignée des propos tenus par Lopez quelques jours plus tôt dans la presse régionale et nationale : "Si la saison s'arrête, je me battrai pour les intérêts de mon club. Car un championnat tronqué ne donne pas le résultat final. Sinon, pourquoi jouer trente-huit journées les années "normales" si cela n'a aucune valeur ?" Depuis le début de la crise, Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer