1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Libye : 13 morts dans une attaque contre un champ pétrolier
Le Parisien04/02/2015 à 21:45

Libye : 13 morts dans une attaque contre un champ pétrolier

Des hommes armés ont attaqué, dans la nuit de mardi à mercredi, un champ pétrolier dirigé par la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC), en Libye, et dont Total est actionnaire. Huit gardes libyens, trois Philippins et deux Ghanéens sont morts, selon un commandant des gardes des installations pétrolières. «Il n'y a pas d'Occidentaux, pas de Français parmi les victimes», a déclaré ce midi Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, précisant que Paris était «en train de vérifier le nombre de victimes».

Parmi les gardes, tous «ont tous été égorgés, à l'exception d'un Libyen tué par balle», a déclaré un officier libyen, Hakim Maazzab.

Pas d'employé de Total concerné

«Un groupe armé inconnu a attaqué le champ mais le personnel a été évacué à temps», a annoncé un peu plus tôt Mohamed al-Herari, porte-parole de la NOC, qui n'a pas fait état de victimes parmi les employés de Total ou de cette compagnie. La NOC a perdu «tout contact avec le champ après l'évacuation du personnel».

Dans un communiqué, Total dit avoir été informé d'une attaque. L'actionnaire du champ, qui n'en est pas opérateur, confirme qu'aucun de ses employés n'était présent au moment des faits, son personnel ne travaillant plus sur le site depuis 2013 pour des raisons de sécurité. Mais le groupe indique que trois personnes expatriées sont retenues en otage, selon le quotidien «Les Echos». Il dément la rumeur, rapportée notamment par le quotidien italien La Republicca, faisant état de l'enlèvement d'un otage français. 

Abou Oussama Al-Barqawi, un homme réputé proche du groupe Etat islamique selon l'Observatoire du Moyen-Orient, affirme sur Twitter que l'EI a mené une attaque sur le champ d'Al-Mabrouk et capturé un Français, ce que dément le gouvernement. Il n'y aurait pas pour le moment de revendication officielle.

" ? ????? ????? ????? ????? ??????? ??????? ?

??? ??? ????? ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer