Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Liberté sous caution en Russie pour neuf membres de Greenpeace

Reuters19/11/2013 à 20:27

SIX MILITANTS ÉTRANGERS DE GREENPEACE VONT ÊTRE LIBÉRÉS EN RUSSIE

par Maria Tsvetkova

SAINT-PETERSBOURG, Russie (Reuters) - La justice russe a autorisé mardi la remise en liberté sous caution de neuf militants étrangers de Greenpeace, dont un Français, après avoir fait de même pour trois Russes qui figuraient aussi parmi les 30 personnes arrêtées lors d'une action contre une plate-forme pétrolière de l'Arctique.

Le tribunal de Saint-Pétersbourg, qui doit se prononcer sur le maintien ou non des militants en prison au terme de leur période de détention préventive, dimanche prochain, a d'abord accordé la libération sous caution au Néo-Zélandais David Haussmann et à la Brésilienne Ana Paula Maciel.

Il a ensuite permis à sept autres militants étrangers - le Français Francesco Pisanu, les Argentins Miguel Hernan Perez Orzi et Camila Speziale, le Canadien Paul Ruzycki, l'Italien Cristian D'Alessandro, le Polonais Tomasz Dziemanczuk, la Finlandaise Sini Saarela - de bénéficier de cette mesure.

Greenpeace a dit ignorer si, dans les faits, ils auront la possibilité de rentrer chez eux en attendant leur procès ou l'abandon des poursuites. Selon l'un des avocats de la défense, les militants étrangers de Greenpeace peuvent théoriquement quitter la Russie mais le droit russe les oblige dans le même temps de se tenir à la disposition des enquêteurs.

Ils recouvreront la liberté une fois que leur caution, fixée pour chacun à deux millions de roubles (45.200 euros), aura été payée.

Les 30 prévenus, 28 militants de l'organisation écologiste et deux journalistes, sont inculpés de vandalisme et passibles de sept ans d'emprisonnement, pour avoir tenté d'escalader la plate-forme Prirazlomnaïa, appartenant à Gazprom, le 28 septembre.

Pendant l'audience de mardi, Ana Paula Maciel a brandi une pancarte sur laquelle on pouvait lire "Emprisonnement illégal, honte à la Russie", avant d'éclater en sanglots une fois sa libération accordée.

TROIS RUSSES LIBÉRÉS

Des tribunaux de Saint-Pétersbourg, où les accusés ont été transférés la semaine dernière après une détention à Mourmansk, ont autorisé depuis lundi la libération de trois ressortissants russes contre une caution elle aussi de deux millions de roubles, mais refusé celle de l'Australien Colin Russell, opérateur radio à bord du brise-glace Arctic Sunrise.

"Je n'ai rien fait de mal. Je ne comprends pas les raisons pour lesquelles je suis détenu", a dit Colin Russell, qui n'avait pas tenté de monter à bord de la plate-forme, après la prolongation lundi de sa détention jusqu'au 24 février.

La justice s'est montrée plus clémente envers l'infirmière russe Yekaterina Zaspa, remise en liberté parce qu'elle n'avait pas participé à l'abordage. Elle a aussi accordé la liberté sous caution à Denis Siniakov, un photographe qui se trouvait à bord du bateau lorsque les gardes-côtes l'ont arraisonné, et à Andreï Allakhverdov, un militant.

Pour justifier sa décision au sujet de Denis Siniakov, le juge a souligné qu'il s'agissait d'un citoyen russe marié et père d'un enfant, ce qui réduisait la probabilité d'une fuite à l'étranger.

"L'affaire (...) se transforme en grosse farce", a réagi dans un communiqué Mads Christensen, représentant de Greenpeace. L'ONG, qui explique qu'il s'agissait d'une manifestation pacifique, demande l'abandon de l'ensemble des poursuites.

Greenpeace a dit espérer que la libération de ses militants intervienne vendredi, quand le Tribunal international du droit de la mer (TIDM), saisi par les Pays-Bas, où l'Arctic Sunrise est immatriculé, pourrait rendre son verdict dans cette affaire. La Russie a refusé de se faire représenter à l'audience du TIDM et pourrait ignorer la décision de la justice internationale.

Julien Dury, Tangi Salaün et Eric Faye pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.