Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Libération de la famille Moulin-Fournier : les coulisses d'une négociation

Le Parisien20/04/2013 à 12:33

Libération de la famille Moulin-Fournier : les coulisses d'une négociation

C'est l'homme mystère qui a tout démêlé. Les autorités françaises ne divulguent pas son nom. Mais il s'agit d'un Camerounais, proche du président Paul Biya, expert en négociations sensibles. Quelques jours seulement après la capture de la famille Moulin-Fournier, cet intermédiaire de haut vol réussit à établir un contact direct avec les ravisseurs de la secte Boko Haram. Et suffisamment d'éléments pour rassurer Paris, qui décide alors de lui faire confiance.
La DGSE surveille très rapidement la zone, mais François Hollande décide d'écarter toute option militaire, forcément très risquée en présence des enfants. Pendant deux mois, Laurent Fabius et le président camerounais seront alors en contact permanent. Echangeant parfois sur leurs portables personnels. Le ministre des Affaires étrangères transmet les informations à l'Elysée et se mure dans le silence dès qu'on l'interroge sur le sujet. « Vexé que les otages aient été capturés dans son pays, Biya a mis tout son poids dans la balance, décrypte un officiel français. Parallèlement, nous avons obtenu des autorités nigérianes de ne pas foncer dans le tas comme elles ont l'habitude de le faire avec les activistes de Boko Haram. »
Moral intact
Car la famille Moulin-Fournier est bien retenue au Nigeria, dans un périmètre restreint à l'extrême nord du pays, autour du lac Tchad, non loin de la ville de Maiduguri. Un fief de la secte islamiste. Les Nigérians, qui disposent d'unités spéciales, les Joint Task Force, composées de militaires, de policiers et d'investigateurs, promettent de ne rien tenter. Ils transmettent en revanche de précieuses informations, des photos aériennes, des renseignements de terrain. Mais c'est bien le Cameroun qui est à la man?uvre.
Tenace, l'intermédiaire de Paul Biya réussit à voir les otages, s'assure autant que possible que les enfants sont correctement traités, obtient des preuves de vie qui ne...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.