Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Lettre à Diego Simeone pour son 50e anniversaire
So Foot28/04/2020 à 06:00

Lettre à Diego Simeone pour son 50e anniversaire

Comme Pedro Miguel Pauleta, Penélope Cruz et Jessica Alba, Diego Simeone est né un 28 avril. Nouvelle preuve, s'il en fallait une, que l'Argentin est une personne fabuleuse. Et son 50e anniversaire est l'occasion de lui écrire pour lui avouer notre amour.

Hola,

Pour commencer, je vais paraphraser l'immense Victor Hugo qui un jour a dit : "Quarante ans, c'est la vieillesse de la jeunesse, mais cinquante ans, c'est la jeunesse de la vieillesse." Et il n'y a qu'à te voir gambader le long de la ligne de touche dans ton célèbre costume noir, les cheveux plaqués vers l'arrière (merci les implants) pour comprendre que tu es encore un jeunot. Et tant pis si 50 ans est un âge qui répugne à Yann Moix. Alors joyeux anniversaire monsieur Diego Pablo Simeone González.

J'aurais pu parler de ta carrière de joueur, mais pour tout te dire, aussi belle soit-elle, cette période de ta vie ne m'intéresse pas. Ou du moins, elle ne m'intéresse plus. Car dorénavant, je te vois comme un entraîneur. Un vrai. Et non pas comme un ancien joueur qui a profité de son statut pour s'asseoir sur un banc comme a pu le faire Willy Sagnol. Toi, tu as très vite montré que tu avais l'étoffe d'un vrai coach en remportant le championnat d'ouverture d'Argentine avec Estudiantes de La Plata - 23 ans après leur dernier titre de champion, quand même - et de clôture avec River Plate. Mais surtout pour ce que tu as réussi à faire avec l'Atlético.

Les 10 facettes de Diego Simeone

Quand tu es arrivé sur le banc de l'Atlético en 2011 pour remplacer Gregorio Manzano dont tout le monde a oublié l'existence, les Colchoneros venaient de remporter la Ligue Europa un an plus tôt. C'est vrai. Mais ils n'avaient plus terminé sur le podium de la Liga depuis 1996 et leur titre de champion. Hasard ou non, tu étais alors un joueur de l'Atlético et tu as fait ta meilleure saison en carrière en plantant notamment douze pions. Arrivé en milieu de saison, tu as récupéré un Atlético dixième pour l'emmener à la cinquième place tout en gagnant une Ligue Europa au passage face à l'Athletic Bilbao de Marcelo Bielsa. Un pseudo loco qui a vite compris que le plus fou d'entre vous c'est bien toi. La suite ? Sept saisons durant lesquelles tu n'as jamais fait pire que troisième du championnat. Une Liga que tu as Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer