Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les victimes de PIP inquiètes pour leur indemnisation

Reuters29/04/2013 à 18:33

LES VICTIMES DE PIP INQUIÈTES POUR LEUR INDEMNISATION

MARSEILLE (Reuters) - Le procès des responsables de la société PIP, au coeur d'un scandale de prothèses mammaires frelatées, est entré lundi dans une nouvelle phase avec les plaidoiries des parties civiles, qui s'inquiètent des conditions des futures indemnisations.

Plus de 300 avocats de toute la France représentent les porteuses d'implants de Poly Implant Prothèse, dont le président Jean-Claude Mas, 69 ans, a reconnu lors du procès de Marseille qu'elles étaient fabriquées avec du gel non conforme, tout en affirmant qu'il n'était pas plus dangereux que le gel autorisé.

Si de nombreux avocats ont préféré déposer leurs demandes d'indemnisation directement au greffe, les plaidoiries des représentants des victimes s'étaleront jusqu'au 13 mai.

Ils s'inquiètent déjà des futures conditions d'indemnisation de leurs clientes, qui ne peuvent prétendre dans ce dossier de "tromperie aggravée" qu'à un préjudice moral, et non physique.

Une instruction pour "blessures involontaires" dans la même affaire est actuellement en cours au parquet de Marseille.

"Le parquet a pris la décision de ne poursuivre que cinq personnes physiques, dont Monsieur Mas qui est déjà réputé insolvable, et pas la société PIP elle-même", a dit à Reuters Murielle Ajello, présidente du Mouvement des femmes porteuses d'implants et de prothèses (MFPPIP), partie civile.

Le fait que la société PIP ne soit pas poursuivie ne permet pas aux victimes de faire jouer leur assurance, a expliqué Véronique Lipari, avocate d'une victime qui a déjà fait procéder à l'explantation de ses prothèses PIP.

"Les victimes sont très inquiètes sur les conditions d'indemnisation de leurs préjudices, c'est une grosse angoisse pour elles. Elles craignent l'insolvabilité de Jean-Claude Mas et des co-prévenus face à la masse de demandes d'indemnisations", a-t-elle poursuivi.

Me Véronique Lipari espère l'activation du fonds Sarvi pour sa cliente, mais la limite dans ce cas est de 3.000 euros.

Plusieurs avocats ont demandé que le parquet cite comme prévenus la société PIP en la personne de son liquidateur ainsi que l'organisme allemand de certification TÜV Rheinland afin que leurs assurances respectives puissent entrer en jeu.

"Que ma cliente soit reconnue comme victime, c'est une bonne chose, mais cela ne suffit pas ! Il faudra qu'elle soit indemnisée de ses souffrances", dit Me Vanessa Fudali, qui a demandé près de 10.000 euros d'indemnisation pour sa cliente.

Le greffe du tribunal correctionnel de Marseille, délocalisé dans un palais des Congrès de la ville, avait enregistré 6.704 constitutions de partie civile lundi à midi.

Les victimes peuvent continuer à se constituer partie civile jusqu'au réquisitoire du procureur de la République de Marseille, prévu le 14 mai.

Le procès devrait se terminer le 17 mai, après trois jours de plaidoiries des avocats de la défense.

François Revilla, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.