Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les Verts évoquent un compromis sur la fiscalité

Reuters 13/09/2013 à 15:59

BARBARA POMPILI ÉVOQUE UN POSSIBLE DÉPART DES VERTS DU GOUVERNEMENT

PARIS (Reuters) - Les Verts et le gouvernement français vont tenter de trouver un compromis sur la fiscalité écologique pour mettre un terme à la crise qui menace la cohésion de la majorité.

La présentation mercredi des grandes lignes du projet de budget 2014 a suscité de vives tensions entre l'exécutif et les écologistes, qui critiquent l'absence d'un rééquilibrage entre l'essence et le diesel dès l'an prochain, comme ils le réclament de longue date, notamment pour des questions sanitaires.

Le gouvernement a déjà annoncé qu'une contribution climat-énergie, qui taxera les émissions de CO2, serait intégrée au budget 2014. Mais il avait déclaré que la modification de la taxation sur le diesel, plus avantageuse que sur l'essence, n'interviendrait pas l'an prochain.

Barbara Pompili, co-présidente du groupe écologiste à l'Assemblée nationale, a évoqué vendredi une possible sortie des Verts du gouvernement en l'absence d'efforts sur l'écologie, ce qui nuirait à une majorité déjà affaiblie par les nombreuses législatives partielles perdues par le Parti socialiste.

"Je pense que s'il n'y a pas une grande orientation qui est prise sur l'écologie avant la fin de l'année, cela va être compliqué de rester, vraiment", a-t-elle dit sur RTL.

Mais les deux camps cherchent une porte de sortie.

Le ministre du Budget Bernard Cazeneuve a déclaré vendredi sur i>Télé que la décision définitive sur le diesel serait prise au terme des consultations actuellement menées par le gouvernement.

D'AUTRES DOSSIERS ?

Le co-président du groupe écologiste à l'Assemblée nationale, François de Rugy, a quant à lui souligné que son parti allait proposer des amendements au budget 2014 afin qu'une fiscalité verte soit intégrée au budget, laissant entendre que d'autres sujets que le diesel pourraient être concernés.

"Nous demandons au gouvernement d'introduire (de la fiscalité écologique) dans la version définitive du budget", a-t-il dit sur Radio Classique et LCI, soulignant la nécessité de "compromis" et de "discussions" au sein de la majorité.

"Cela fait des mois qu'on propose de baisser la TVA sur les travaux d'isolation dans les logements parce que tout le monde dit que c'est une priorité", a-t-il déclaré, évoquant également les transports en commun, dont les prix vont augmenter de 3% avec la hausse de la TVA.

Les Verts rencontreront mardi le ministre de l'Economie Pierre Moscovici et Bernard Cazeneuve, selon François de Rugy.

Barbara Pompili a elle aussi déclaré que la hausse du diesel n'était pas la seule mesure possible pour donner un signal écologique dans le budget 2014.

"L'automne était une période de rendez-vous sur la transition écologique de l'économie", a-t-elle dit, soulignant que la loi sur la transition énergétique et l'application de la taxe poids lourds ont été récemment repoussées.

Marion Douet, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.