1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les vacances contemplatives de Poutine
Le Point30/08/2018 à 07:09

Vladimir Poutine s'est octroyé des vacances avant une rentrée agitée. (crédit : ALEXEY NIKOLSKY)

À 65 ans, Vladimir Poutine s'assagit. Au moins en vacances. Cet été, pas de virée à cheval, pectoraux à l'air. Pas de nage papillon dans les rivières glacées, de descente en kayak, pas davantage de plongée sous-marine à la recherche d'amphores antiques. Ni même d'expédition sur les traces d'un tigre ou d'un ours polaire. Cette fois, le président russe opte pour un format contemplatif. Il randonne, bâton à la main et jumelles au cou, vêtu d'une veste kaki. Il s'adonne aussi à la cueillette des champignons, s'extasie devant un jeune pin et admire un lac tranquille à bord d'un petit bateau à moteur.

Sa destination demeure en revanche la même : la république de Touva, au sud de la Sibérie, près de la Mongolie. Une région surnommée le « Petit Tibet » et réputée pour ses chamans, son isolement, sa nature sauvage. Son compagnon de voyage, lui aussi, ne change pas : Sergueï Choïgou, 63 ans, ministre de la Défense et son partenaire de hockey sur glace. Choïgou a grandi dans le coin et c'est lui qui emmène régulièrement Poutine sur ses terres. Dans l'entourage du chef du Kremlin, le ministre de la Défense est un cas à part. Il n'appartient pas au cercle de ses proches issus de Saint-Pétersbourg. Mais il figure parmi les plus loyaux. Une qualité inestimable aux yeux de l'ancien officier du KGB. Au point que la rumeur le désigne comme un successeur possible.

Lire aussi : Sergueï Choïgou,...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer