Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les USA songent à étendre la lutte contre l'EI en Syrie

Reuters23/08/2014 à 01:26

(Actualisé avec détails, citations, contexte) par Steve Holland EDGARTOWN, Massachusetts, 22 août (Reuters) - Les Etats-Unis sont prêts à mener de nouvelles actions contre les combattants de l'Etat islamique en Irak et celles-ci pourraient s'étendre à la Syrie, a annoncé un conseiller de la Maison blanche pour les questions de sécurité, vendredi. Les frappes aériennes américaines visant les djihadistes de l'EI sont pour l'instant limitées au seul territoire irakien mais l'exécutif américain a clairement laissé entendre qu'une extension du combat contre l'organisation islamiste en Syrie où elle est basée était une possibilité. Barack Obama, qui achève des vacances studieuses sur l'île de Martha's Vineyard, n'a pas encore pris connaissance des options militaires au-delà des frappes menées sur deux importantes régions d'Irak tenues par les insurgés. Les Etats-Unis sont prêts à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les citoyens américains face à l'Etat islamique qui est beaucoup plus dangereux qu'il y a six mois, a commenté Ben Rhodes faisant référence à la mise en ligne cette semaine d'une vidéo dans laquelle un membre de l'EI décapite le journaliste américain James Foley. "Nous ferons ce qui est nécessaire pour protéger les Américains et veiller à ce que justice soit rendue pour ce que nous avons vu avec le meurtre barbare de James Foley", a dit Ben Rhodes. "C'est la raison pour laquelle nous examinons activement ce qui est nécessaire pour faire face à cette menace et nous ne nous laisserons pas arrêter par les frontières", a-t-il dit. Les opérations américaines demeurent pour l'instant relativement limitées en Irak avec 90 raids aériens visant à protéger la minorité yazidie et à pilonner les positions djihadistes autour du barrage de Mossoul. REVIREMENT POLITIQUE Porter le combat en Syrie aurait pour conséquence de perturber le ravitaillement de l'organisation djihadiste. Mais une telle option constituerait un revirement politique de la part de Barack Obama qui, il y a un an, avait finalement renoncé à mener des frappes aériennes en Syrie en réaction à l'utilisation d'armes chimiques contre des civils imputée aux forces loyales à Bachar al Assad. A plusieurs reprises, il a exclu un engagement militaire américain dans la guerre civile syrienne redoutant un enlisement dans un conflit dont les Etats-Unis n'auraient rien à tirer. Le chef de l'Etat américain pourrait pourtant dans les prochaines semaines demander au Congrès de nouveaux crédits pour poursuivre les frappes contre les intérêts de l'Etat islamique. Le montant des crédits nécessaires pour ces opérations militaires pourrait être présenté dès la mi-septembre, a indiqué un conseiller démocrate au Sénat. Certains responsables américains font remarquer que la situation est désormais différente de celle qui prévalait il y a un an en raison de la menace directe que représentent les combattants de l'EI pour les intérêts américains. Le chef de l'état-major de l'US Army, le général Martin Dempsey, a expliqué jeudi que les djihadistes ne pourront être vaincus sans s'attaquer au problème posé par la composante syrienne de l'organisation. Les Etats-Unis ont révélé cette semaine avoir mené en vain cet été une opération en Syrie pour libérer James Foley enlevé il y a près de deux ans, ainsi son collègue Steven Sotloff et plusieurs autres otages américains. L'opération menée au sol par des unités d'élite a conduit à la mort de plusieurs combattants islamistes mais pas à la libération des prisonniers qui ne se trouvaient plus sur les lieux au moment de l'intervention. (Steve Holland, Pierre Sérisier pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.