Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les USA ont largué des armes aux Kurdes près de Kobani

Reuters20/10/2014 à 11:07

(Actualisé avec discussion Obama-Erdogan, précisions) par Arshad Mohammed WASHINGTON, 20 octobre (Reuters) - L'armée américaine dit avoir largué dimanche soir des armes et des munitions aux combattants kurdes assiégés à Kobani par les djihadistes de l'Etat islamique (EI). Un porte-parole des forces kurdes engagées dans la bataille de Kobani a confirmé qu'une "grande quantité de munitions et d'armes" avait atteint cette ville du nord de la Syrie, cible depuis le 16 septembre d'une offensive de l'Etat islamique. Dans un communiqué, le Commandement central (CentCom) américain précise que l'US Air Force a largué "des armes, des munitions et du matériel médical fournis par les autorités kurdes irakiennes pour soutenir la résistance" des Kurdes syriens contre l'EI. C'est la première fois que les Etats-Unis, qui ont multiplié ces derniers jours les raids aériens contre les djihadistes, disent avoir fourni une aide militaire aux combattants kurdes, ce que la Turquie exclut en revanche catégoriquement de faire bien que Kobani soit adossée à sa frontière. Le CentCom indique que, "à ce jour", 135 frappes aériennes ont visé les positions de l'EI dans la région de Kobani, théâtre de violents combats ce week-end. Combinée aux efforts des combattants kurdes au sol, cette campagne aérienne a permis de ralentir la progression des djihadistes, dont des centaines sont morts, selon le CentCom. "La situation sécuritaire à Kobani reste fragile, l'EIIL (Etat islamique en Irak et au Levant, l'ancien nom de l'EI, ndlr) continuant à menacer la ville et les Kurdes à résister", est-il écrit dans le communiqué, qui ne fait pas état de raids aériens récents. Le gouvernement du Kurdistan irakien autonome avait annoncé la semaine dernière avoir fourni une aide militaire "symbolique" à l'intention des combattants kurdes de Kobani. Les Kurdes syriens disaient pourtant n'avoir rien reçu et accusaient la Turquie de bloquer cette livraison. ID:nL6N0S9244 OBAMA A PRÉVENU ERDOGAN La Turquie, qui a massé des chars le long de la frontière face à Kobani, se refuse à intervenir en appui aux peshmergas, ce qui provoque la colère de sa propre minorité kurde. Les autorités turques sont méfiantes à l'égard des Unités de protection du peuple kurde (YPG) qui combattent à Kobani en raison de leurs liens étroits avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui a pris les armes en 1984 contre l'Etat turc. ID:nL6N0S90AD Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré dimanche aux médias de son pays qu'Ankara n'armerait jamais les YPG via leur branche politique, le Parti de l'union démocratique kurde(PUD), qu'il a qualifié d'"organisation terroriste". Le président américain Barack Obama a prévenu à l'avance Recep Tayyip Erdogan que les Etats-Unis allaient pour leur part livrer des armes aux Kurdes syriens. "Le président Obama a parlé à Erdogan hier et il a pu l'informer de notre intention de faire cela et de l'importance que nous y attachons", a dit un responsable américain. "Nous comprenons l'inquiétude ancrée de longue date chez les Turcs à l'égard de différentes organisations, notamment des organisations kurdes, avec lesquelles ils sont en conflit", a-t-il ajouté. "Cependant, notre conviction très profonde est que les Etats-Unis et la Turquie font face à un ennemi commun avec l'EIIL et qu'il nous faut agir de manière urgente." Selon un autre responsable américain, trois avions-cargos C-130 ont largué 27 colis d'armes et de matériel médical aux Kurdes syriens et la majorité de ces colis ont atteint leur cible. Les avions américains ont ensuite pu quitter sans problème l'espace aérien syrien, a dit ce responsable. (Avec Mohammad Zargham, Warren Strobel et Tom Perry à Beyrouth; Tangi Salaün et Bertrand Boucey pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.