Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les taliban afghans seraient prêts à parler paix-Pakistan

Reuters19/02/2015 à 17:57

(Actualisé avec démenti US, précisions) ISLAMABAD/KABOUL, Pakistan, 19 février (Reuters) - De hauts responsables de l'armée et de la diplomatie pakistanaises ont indiqué jeudi que les taliban afghans avaient fait savoir, via l'armée pakistanaise, qu'ils étaient disposés à parler de paix. Les précédentes tentatives de mettre fin à la guerre civile qui a commencé fin 2001 se sont révélées infructueuses. Mais le retrait l'an dernier des troupes américaines et étrangères d'Afghanistan a changé la donné et le nouveau président Ashraf Ghani a besoin d'établir la paix pour renforcer sa légitimité. La Chine a en outre offert récemment ses services pour jouer les médiateurs, ce qui semble avoir fait évolué la situation. Jeudi, un haut responsable militaire a dit que le chef d'état-major de l'armée pakistanaise, Raheel Sharif, avait dit au président afghan Ashraf Ghani lors d'une visite cette semaine que les taliban étaient désireux d'entamer des négociations dès le début mars. "Ils ont manifesté leur intention et les choses avanceront en mars. Mais ces choses-là ne sont pas si rapides et faciles", a dit à Reuters ce responsable, réputé proche du chef de la puissante armée de terre pakistanaise. "Mais il s'agit de signaux très clairs(...)et nous l'avons fait savoir aux Afghans", a-t-il ajouté. LE DERNIER MOT AU MOLLAH OMAR Un membre important des taliban afghans, joint par téléphone au Qatar, a indiqué que ses négociateurs tiendraient une première série de discussions avec des responsable américains ce jeudi au Qatar. Mais l'information a été démentie à Washington. Une porte-parole du Conseil national de sécurité de la Maison blanche a indiqué que les Etats-Unis continueraient à soutenir un processus de réconciliation afghano-afghan via lequel les taliban et le gouvernement s'engageraient dans des pourparlers. Un haut conseiller d'Ashraf Ghani a confirmé que des négociations étaient espérées mais qu'il n'avait pas encore été décidé où elles se tiendraient. Le gouvernement afghan, a-t-il ajouté sous le sceau de l'anonymat, a demandé que les discussions se tiennent à Pékin. Ashraf Ghani n'a pas évoqué de discussions mais a promis la transparence. "Je ne mènerai pas de négociations sans que mon peuple le sache", a-t-il déclaré selon un communiqué publié par ses services. Selon un haut diplomate dans la région, Pékin n'est pas la seule ville envisagée pour la tenue de négociations. Les noms d'Islamabad, Kaboul et Dubaï ont également été évoqués. Quant aux taliban, ils souhaiteraient négocier alors qu'ils sont désormais moins soutenus par le Pakistan, qui s'est rapproché de l'Afghanistan depuis l'arrivée au pouvoir du président Ashraf Ghani. Par ailleurs, certains taliban ont fait allégeance à l'Etat islamique qui pourrait être considéré comme une menace l'Afghanistan. Le dernier mot reviendra au chef des taliban, le mollah Mohammad Omar, qui n'a plus été vu en public depuis 2001, indique un diplomate de Kaboul. "Les dirigeants taliban le consultent actuellement", a dit le diplomate. (Avec Jibran Ahmad à Peshawar au Pakistan; Eric Faye et Danielle Rouquié pour le service françaispar)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.