Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les syndicats espèrent d'autres mobilisations après le 4 février
AFP13/01/2021 à 19:40

La mobilisation interprofessionnelle du 4 février pour l'emploi, les services publics et contre la précarité "reste encore à construire", en raison de la situation sanitaire, mais la CGT, FSU et Solidaires espèrent une suite, ont-ils annoncé mercredi lors d'une conférence de presse.

"Il y a beaucoup de colère dans différents secteurs, différentes entreprises. Il y a beaucoup de sujets de mécontentement autour de l'emploi, public comme privé", a déclaré Benoît Teste, secrétaire général de la FSU.

"La question de l'emploi est présente dans toutes les têtes en 2021, soit parce que les salariés ont peur de perdre leur emploi, soit il y a une remise en cause importante de leurs conditions de rémunération, de travail", a de son côté relevé Catherine Perret, responsable de la CGT.

Leurs syndicats, ainsi que Solidaires, les organisations de jeunesse MNL, Unef, FIDL et UNL, ont appelé le 22 décembre à d'autres mobilisations sectorielles avant le 4 février: le 21 janvier dans la santé, le 26 dans l'Education nationale et le 28 dans l'énergie.

"Il y a déjà de très bons retours sur ces mobilisations qui vont marquer le paysage", a assuré Benoît Teste. "Le 4 février doit déboucher sur un mouvement le plus large possible, il est encore à construire", a ajouté le dirigeant, reconnaissant qu'il était "plus compliqué" de le faire en période de crise sanitaire, mais pas autant qu'au cours du premier confinement, où le contact avec les salariés avait été "perdu".

"L'insécurité du quotidien complexifie la construction d'une mobilisation", a abondé Simon Duteil, responsable Solidaires.

Un "bilan d'étape" est prévu fin janvier, pour décider de la suite. Mais d'ores et déjà les syndicats tablent sur une suite.

"Le 4 février est une étape de convergence", a dit Catherine Perret, dirigeante de la CGT. Cette mobilisation "doit servir de tremplin pour les secteurs qui ne se sont pas mobilisés pour construire leurs propres mobilisations sectorielles", a ajouté Murielle Guibert (Solidaires).

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer