Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les syndicats accroissent la pression sur les retraites

Reuters10/06/2013 à 14:50

LES SYNDICATS FONT MONTER LA PRESSION SUR LE DOSSIER DES RETRAITES

PARIS (Reuters) - Les syndicats font monter la pression sur le dossier des retraites à quatre jours de la remise d'un rapport qui devrait suggérer notamment un allongement de la durée de cotisation et un alignement partiel du secteur public sur le privé.

Le secrétaire général de Force ouvrière (FO) a prédit lundi sur France 2 des "tensions" avec le gouvernement sur ce dossier qui sera au menu de la conférence sociale des 20 et 21 juin, avant un projet de loi attendu au tout début de l'automne.

"Ce sera fonction de ce que décidera le gouvernement. Mais si le gouvernement prend des décisions du même tonneau que le gouvernement précédent, il y aura mouvements sociaux et peut-être grèves aussi", a déclaré Jean-Claude Mailly.

Le "M. Retraites" de la CGT, Eric Aubin, a pour sa part prévenu sur RTL qu'il faudrait sans doute une mobilisation des salariés pour faire pression sur les pouvoirs publics.

"Si c'est effectivement le rapport Moreau qui est repris, ça va poser un vrai problème", a-t-il déclaré.

Interrogé par BFM Business, le ministre du Travail, Michel Sapin a reconnu que les mesures de court terme, pour répondre à l'urgence des déficits des régimes de retraites, ne seraient pas les plus simples à prendre.

Pour le long terme, il a estimé que l'idée d'un allongement de la durée de cotisation était une "bonne hypothèse" répondant au problème d'équilibre des retraites à 10 ou 20 ans.

"LOGIQUE D'AUSTÉRITÉ"

L'allongement de la durée de cotisation est une des pistes envisagée par la commission de Yannick Moreau, ex-présidente du Conseil supérieur des retraites (Cor), qui envisagerait même d'aller jusqu'à 44 ans en 2020 - au lieu de 41 ans et trois trimestres si l'on s'en tient à la réforme de 2003.

Une mesure qualifiée d'inacceptable et d'hypocrite par Jean-Claude Mailly. "Pour une génération née en 1989, qui entre sur le marché du travail en moyenne aujourd'hui à 24 ans, ça signifie qu'il faudra attendre 68 ans pour avoir une retraite à taux plein quand l'espérance de vie en bonne santé est à 62 ans pour les hommes et 63 ans pour les femmes", a-t-il fait valoir.

Il a également jugé inutile de modifier le mode de calcul des retraites des fonctionnaires sur les trois à 10 meilleures années de la carrière au lieu des six derniers mois, comme l'envisage la commission Moreau - une perspective qualifiée la semaine dernière de "casus belli" par la CGT et rejetée par avance par l'Unsa et la FSU, deux syndicats de fonctionnaires.

"Mme Moreau dit elle-même qu'il n'y a pas de différence entre les fonctionnaires et les gens du privé en termes de taux de remplacement (...) Alors pourquoi changer ?" a souligné sur France 2 Jean-Claude Mailly.

Pour le dirigeant de FO, qui dénonce une "logique d'austérité", une telle réforme du calcul des retraites des fonctionnaires, qui votent majoritairement à gauche, ne peut qu'alimenter leur défiance à l'égard du gouvernement.

FINANCEMENT

Eric Aubin admet la nécessité d'une réforme.

"Nous ne nions pas qu'il y a 21 milliards de déficits qui se profilent à l'horizon 2017 2020", a-t-il dit à RTL. Mais "la réforme qu'il nous faut (...) c'est une réforme du financement. Et là, nous avons des propositions précises."

"Or (...) on va encore avoir une réforme qui va porter sur des paramètres, qui va nous proposer un allongement de la durée du travail, une sous-indexation des pensions et des salaires portés au compte, ce qui va avoir comme première conséquence de baisser le niveau des pensions", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué diffusé lundi, les fédérations fonction publique de la CGT, de FO, de Solidaires, ainsi que la FSU, la CFTC et la CFE-CGC disent pour leur part qu'elles n'accepteront "aucun nouveau recul", que ce soit en termes de calcul des pensions, de durée de cotisation ou d'âge de la retraite.

Concernant ce dernier point, Michel Sapin a de nouveau laissé entendre lundi que le gouvernement n'envisageait pas un nouveau report de l'âge légal de départ à la retraite - porté de 60 à 62 ans lors de la réforme de 2010.

Les six organisations signataires prévoient de se revoir le 5 septembre pour décider des modalités d'une éventuelle action.

Selon le Cor, si rien n'est fait, le besoin de financement du régime atteindra une vingtaine de milliards d'euros en 2020.

Réformer le système des retraites pour le ramener à l'équilibre et assurer sa viabilité à long terme est une des mesures recommandées à la France par la Commission européenne.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.