1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les soldats néerlandais de l'Onu bombardent des rebelles au Mali

Reuters21/01/2015 à 04:18

(Actualisé avec confirmation de l'Onu, nombre de victimes) par David Lewis et Emma Farge DAKAR, 21 janvier (Reuters) - Les soldats néerlandais de la force de maintien de la paix des Nations unies au Mali ont mené un raid aérien contre des rebelles touaregs mardi dans le nord du pays, le contingent des Pays-Bas mène menant ainsi une première action militaire directe depuis son déploiement. La mission de l'Onu, connue sous le sigle Minusma, a précisé qu'elle avait répondu à des tirs d'artillerie lourde dirigés contre des casques bleus dans le ville de Tabankort. Elle a précisé que les hélicoptères utilisés lors du raid avaient détruit un véhicule des rebelles séparatistes du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), engagé dans des pourparlers de paix avec le gouvernement, après que ces derniers ont ignoré des tirs de semonce. Le porte-parole du MNLA, Moussa Ag Acharatoumane, a démenti que des coups de semonce avaient été tirés, ajoutant que cinq rebelles avaient été tués et plusieurs autres blessés par les tirs d'hélicoptères. Les casques bleus de l'Onu ont été déployés dans le nord du Mali pour aider Bamako à sécuriser des zones désertiques dans le nord du pays, un temps occupées à la fois par des rebelles et des islamistes liés à Al Qaïda en 2012, jusqu'à une intervention militaire française. La France a lancé en janvier 2013 l'opération Serval pour chasser des groupes armés islamistes des villes du nord du Mali dont ils s'étaient emparés l'année précédente et stopper leur progression vers le sud, mais le Nord-Mali reste en proie à des violences ciblant l'armée malienne et le contingent de la Minusma. Cela faisait plusieurs jours que la mission de l'Onu tentait de stabiliser la situation à Tabankort, une ville du désert entourée par le MNLA et où sont présent des miliciens pro-gouvernementaux ainsi que des casques bleus déployés pour protéger les civils. "Ces actions ont été menées dans le cadre de notre mandat, qui autorise la Minusma à avoir recours à la force pour protéger les civils, son personnel et ses positions contre toute attaque ou danger immédiat", a précisé la mission de l'Onu dans un communiqué. Cette dernière n'a pas évoqué le nombre de victimes, ajoutant que des affrontements avaient encore lieu dans la soirée de mardi. Quelque 450 troupes de forces spéciales et quatre hélicoptères Apache constituent le contingent néerlandais dans le nord du Mali, dans le cadre d'une force internationale de quelques 12.000 hommes. Le porte-parole du MNLA, Moussa Ag Acharatoumane, a déclaré que la coopération avec les casques bleus de l'Onu allait être suspendue à la suite de l'incident. "Il n'y a pas eu de négociation. Il n'y a pas eu d'avertissement", a-t-il dit à Reuters. "Ce fut une erreur et le fait de bombarder nos positions fut une également une grave erreur politique." Un habitant de la ville de Kidal, une place forte du MNLA, a dit que les corps de cinq rebelles étaient arrivés pour être enterrés mardi. (Tangi Salaün et Benoît Van Overstraeten pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.