1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les sénateurs refusent d'abaisser leur âge d'éligibilité

Boursorama avec AFP22/11/2018 à 10:22

Longtemps fixé à 35 ans, l'âge d'éligibilité des sénateurs a déjà été abaissé à 30 ans, puis 24 ans au fil des ans.

Le Sénat à Paris, le 2 octobre 2017. ( AFP / CHRISTOPHE ARCHAMBAULT )

Le Sénat a rejeté une proposition de loi organique LREM visant à abaisser de 24 à 18 ans l'âge d'éligibilité des sénateurs. Ils ont justifié leur décision par le besoin de garder la spécificité de la chambre haute du Parlement par rapport à l'Assemblée nationale, mais également le besoin d'avoir d'acquérir de l'expérience.

Longtemps fixé à 35 ans, l'âge minimal pour être élu sénateur a été abaissé à deux reprises sous la Ve République: il est passé à 30 ans en 2003, puis à 24 ans en 2011. Mais le Sénat reste la seule institution pour laquelle l'âge d'éligibilité est supérieur à l'âge de la majorité. On peut ainsi être candidat à la présidence de la République à 18 ans, mais pas candidat au Sénat.

André Gattolin, auteur de la proposition de loi, a dénoncé un seuil "inéquitable, incohérent et in fine inutile". "C'est un peu ceinture et bretelles", a-t-il ajouté en référence au mode de scrutin également spécifique. Les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect par un collège électoral composé de grands électeurs.

UNE EXISTENCE REMISE EBN CAUSE ?

La majorité sénatoriale a revendiqué au contraire les spécificités du Sénat au nom de la défense du bicamérisme. "Il est primordial de conserver deux chambres différentes et complémentaires", a déclaré Vincent Segouin, rapporteur LR de la commission des Lois.

Le Sénat "ne doit pas devenir un clone de l'Assemblée nationale (...), sinon demain son existence sera remise en cause", a renchéri Lana Tetuanui (centriste). Autre argument avancé à droite: l'âge de 24 ans permet d'avoir exercé une fonction d'élu local préalablement. "Il faut avoir mis les mains dans le cambouis", a avancé Christine Lavarde (LR), benjamine à 34 ans de la Haute Assemblée. "Il est nécessaire d'avoir un minimum d'expérience pour pouvoir exercer un mandat de sénateur", a également affirmé Alain Marc (Indépendants).

Enfin, LR et centristes ont jugé que cette question aurait "toute sa place" dans la réforme des institutions programmée par l'exécutif.

LE GOUVERNEMENT FAVORABLE

À gauche, Jean-Pierre Sueur (PS) a en revanche estimé qu'il n'y avait "pas d'argument pour s'opposer à cette proposition de loi". "On peut être président de la République, on peut être maire (...) à 18 ans, pourquoi faudrait-il qu'on ne pût pas" être sénateur, a-t-il interrogé. "Abaisser l'âge ne menace en rien le rôle actuel du Sénat et sa fonction historique", a encore affirmé Éliane Assassi, présidente du groupe CRCE (à majorité communiste), raillant "une attitude assez crispée" de la majorité sénatoriale.

"Le gouvernement ne peut qu'être favorable" à la proposition de loi, avait pour sa part déclaré Laurent Nuñez, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, réaffirmant son attachement au bicamérisme.

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    23 novembre17:52

    Quand les riches et super riches se réveilleront et sortiront de leur torpeur jouissive à outrance ...IL SERA TROP TARD...certains s'amusent encore à envoyer des fusées habitées pour se promener entre EUX, petite ballade autour de la lune...et rien pour stabiliser la vie de l'humanité sur la planète ...le plus grand génocide de l'univers... et il n'y aura même plus de tribunal pour les condamner...;-(((

    Signaler un abus

  • lorifer
    22 novembre16:22

    100 sénateurs serait très largement suffisant ainsi que 250 députés.

    Signaler un abus

  • dan197
    22 novembre15:39

    C'est une histoire de familles !!

    Signaler un abus

  • alvami
    22 novembre11:41

    lls ne veulent pas que l'on touche à leurs gamelles... mais c'est le peuple qui les remplies! Et le peuple n'a plus les moyens d'entretenir autant d'édiles..... Il faudrait déjà réduire leur nombre, aussi bien chez les sénateurs que chez les députés.....

    Signaler un abus

  • faites_c
    22 novembre11:21

    Fixer un âge mini/maxi est d'une stupidité sans nom. Par contre imposer d'avoir déjà eu au moins un mandat électif et avoir une santé suffisante pour aller au bout de son mandat que ce soit pour être député, sénateur ou président de la République devrait être le minimum du minimum requis!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer