Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les scènes hallucinantes de la tuerie de Toulouse

Reuters19/03/2012 à 21:29

par Guillaume Serries

TOULOUSE (Reuters) - Lundi à 07h55, dans l'étroite rue Dalou du quartier résidentiel de la Roseraie à Toulouse, un homme casqué descend d'un scooter de forte cylindrée.

Il ouvre aussitôt le feu sur les adultes et les enfants présents devant le portail de l'établissement scolaire juif Ozar Hatorah pour l'ouverture des classes.

La scène, filmée par les trois caméras de surveillance positionnées de part et d'autre du lourd portail vert, est hallucinante : le tireur abat à bout portant un homme de 30 ans, professeur d'hébreu, et son fils, âgé de 2 ans.

La petite fille de six ans du professeur parvient à s'enfuir dans la cour de l'établissement mais le tireur la poursuit sur une dizaine de mètres, la rattrape, et l'abat, selon les témoins.

Il tire également sur une fillette de 8 ans, la fille du directeur de l'école, ainsi que sur un lycéen de 17 ans, gravement blessé.

Le tireur fait alors demi-tour, sort de l'établissement, et s'enfuit sur son scooter, toujours filmé par les caméras de surveillance.

La fille du directeur est transportée par un lycéen dans la synagogue de l'école, où son père termine la prière du matin.

"Cet homme à vu mourir sa petite fille sous ses yeux", dira quelques heures plus tard le président Nicolas Sarkozy, arrivé à 11h30 sur les lieux du drame.

Peu de temps avant, le directeur de l'école, portant une kippa, le visage hagard, et la mère des deux enfants dont le mari a été également tué, portant une longue robe et un foulard noir, étaient évacués, soutenus par des proches.

Arrivé sur les lieux vers 9 heures, Michel Valet, le procureur de Toulouse, effectue les premières constatations: au moins 6 impacts de balle sont relevés sur la barrière en métal située à droite du portail.

DES SONNERIES DANS LE VIDE

C'est une arme de gros calibre, 11.43, qui a été utilisée, la même que pour les meurtres de militaires la semaine dernière à Toulouse puis à Montauban.

Le tireur a également fait usage d'une seconde arme, certainement de calibre 9 mm, parce que la première se serait enrayée, explique Michel Valet.

Dans la foulée, le parquet de Toulouse est dessaisi de l'enquête, au profit de la section antiterroriste du parquet de Paris, qui est sur l'hypothèse d'un même auteur, "avec des actes prémédités, organisés et réfléchis".

Le nouveau magistrat responsable de l'enquête, Olivier Christen, précise qu'un autre magistrat parisien doit arriver dans les heures qui viennent à Toulouse.

"On ne peut pas ignorer qu'il s'agit d'une école juive", explique un jeune homme, présent sur place, portant la kippa.

Cet établissement, qui dispose d'un service d'ordre armé, n'est pas particulièrement repérable. Il est situé dans un quartier calme, desservi par une petite rue.

Les liens effectués par le procureur et les services de police entre cette affaire et les meurtres de militaires la semaine dernière à Toulouse et à Montauban laissent à penser à des motivation plus larges.

Le tireur a en effet ciblé des hommes d'origine maghrébine et antillaise, avant de s'en prendre lundi à la communauté juive.

"La prudence est la règle", précisera Nicolas Sarkozy à son arrivée sur place. "Tout doit être mis en ouvre pour que le tireur soit arrêté".

A cet instant, dans la cour de récréation, deux sonneries de l'établissement se mettent à sonner. Elles indiquent la fin des cours de la matinée, l'heure du repas. Elles sonnent dans le vide. Il n'y a plus d'enfants dans l'école.

Edité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.