Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les responsables d'une école jugés pour pédophilie

Reuters05/03/2013 à 20:41

OUVERTURE DU PROCÈS DE REPONSABLES D'UNE ÉCOLE NAVALE JUGÉS POUR PÉDOPHILIE

par Chine Labbé

PARIS (Reuters) - Plus de vingt ans après les faits, le procès pour viols et atteintes sexuelles sur mineurs de quinze ans du fondateur et de trois animateurs "L'Ecole en Bateau" s'est ouvert mardi à Paris.

Cette association, qui emmenait des enfants en mer à l'étranger dans le cadre d'un projet éducatif alternatif, a transporté entre 1969 et 2002 plus de 400 garçons et une soixantaine de filles, âgés pour la plupart de 11 à 13 ans.

Un "climat libertin" régnait à bord des bateaux, sur lesquels enfants et adultes étaient souvent nus, et encouragés notamment à se livrer à des massages, d'après l'instruction.

Le président-fondateur de l'association, Léonide Kameneff, aujourd'hui âgé de 76 ans, ainsi que trois de ses équipiers sont renvoyés devant la Cour d'assises des mineurs de Paris pour des faits qu'ils auraient commis entre 1981 et 1995.

Ce psychologue de formation qui s'est décrit à l'audience comme un "sauvage social", a dit avoir fondé l'association dans le but de proposer aux enfants un apprentissage par la découverte, et une "égalité de statut" avec les adultes.

"J'avais décidé de ne pas empêcher les manifestations de sexualité qui pourraient naître à bord", a-t-il dit. "Je reconnais que j'ai eu tort, étant donné ce qui se passe maintenant, (...) mais à l'époque, ça ne m'a pas paru mal, ça ne m'a pas paru anormal non plus."

Il reconnaît avoir eu des "gestes répréhensibles", des "caresses" motivées par "le jeu et l'affection" mais affirme que les relations étaient consenties et récuse toute pédophilie.

"MICROCOSME AVEC UN GOUROU"

À la question "ne pensez-vous pas que des relations sexuelles entre adultes et enfants soient en soi répréhensibles?", il a répondu : "Ça dépend de ce que l'on appelle relation sexuelle, ça dépend comment c'est fait."

Plusieurs plaignants ont décrit l'emprise psychologique des animateurs de "L'Ecole en bateau", qui préconisaient des "rapports sans tabou" entre adultes et enfants, en faisant notamment référence à la philosophie de la Grèce antique.

L'une des parties civiles a même comparé la vie à bord à un "microcosme avec un gourou", dans lequel le contact des enfants avec leurs parents était réduit à son strict minimum.

"L'Ecole en bateau" avait pour objectif officiel de "permettre aux enfants d'accéder à leur épanouissement intellectuel, psychologique, affectif et social en leur faisant découvrir d'autres cultures et d'autres contrées".

Perçue comme un projet pédagogique novateur, elle a été présentée à l'époque dans de nombreux reportages et recevait un soutien financier de l'Education nationale.

Après avoir rejeté les accusations dont il faisait l'objet, Léonide Kameneff a reconnu en 2009 avoir procédé à des attouchements, mais a nié tout viol. Mais il a déclaré mardi avoir tenu ces propos "pour sortir de prison".

Un autre accusé, Bernard Poggi-Verignon, qui a lui-même été élève sur le bateau-école avant de s'y charger de l'animation pédagogique, a reconnu en 2008 la plupart des agressions sexuelles qui lui sont reprochées.

Il a expliqué aux juges que, dans son esprit, les rapports engagés avec les enfants étaient consentis, faisant abondamment référence au "vent de libération" de Mai-1968.

Un troisième accusé participant à "l'Ecole en bateau" de 13 à 19 ans, est, fait rare, aussi partie civile.

Agé de 17 ans à l'époque des faits reprochés, les experts ont estimé qu'il les avait commis "sous l'influence d'adultes qui avaient faussé sa notion des limites et des tabous".

Edité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.