1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Républicains veulent s'emparer des thématiques écologistes
Boursorama avec Media Services29/06/2020 à 13:28

Les élections municipales ont été marquées par une poussée verte dans les grandes villes.

Damien Abad à Paris, le 28 avril 2020. ( POOL / DAVID NIVIERE )

L'écologie n'est pas l'apanage d'un seul parti, a estimé lundi 29 juin le patron des députés LR Damien Abad, selon qui Les Républicains peuvent "porter des valeurs écologistes fortes".

"La droite est un parti ancré dans les territoires, nous avons répondu aux attentes des Français dans les villes moyennes, les territoires ruraux" mais "il reste un effort à faire dans les grandes villes pour parler davantage à l'électorat citadin" , qui a "des attentes fortes en termes de mobilité, d'écologie et de nouveaux projets", a reconnu Damien Abad sur France Inter. Pour la droite, "l'enjeu n'est pas de verdir le projet mais de comprendre que l'écologie politique ne concerne pas qu'un seul parti, et de montrer qu'on peut être de droite et porter des valeurs écologistes fortes", a-t-il ajouté, en disant croire "aux circuits courts, à l'économie de proximité, à la question du gaspillage , de la gestion de l'eau potable...".

LR, qui lutte pour remonter la pente après plusieurs années de revers électoraux, a remporté plus de la moitié des villes de plus de 9.000 habitants lors des municipales, mais perdu plusieurs grandes villes comme Bordeaux, Besançon et peut-être Marseille aux profit des écologistes.

"Il faut aussi une droite écologiste"

Pour le président du groupe LR au Sénat, Bruno Retailleau, "la question de l'écologie est fondamentale" dans le paysage politique et "elle est aujourd'hui très urbaine". La droite a des valeurs "de la transmission, de la préservation qui devraient nous porter naturellement vers l'écologie", a-t-il ajouté sur France 2. Il a plaidé pour une droite "qui marche sur plusieurs piliers", c'est-à-dire "pas uniquement sociale ou régalienne" mais "il faut aussi une droite écologiste"

Le numéro 3 de LR, Aurélien Pradié, a assuré sur Twitter que "nous pouvons apprendre de ces résultats électoraux".  "Les Français aspirent à une espérance de transformation de notre société . Sur les questions environnementales comme sur nos modèles de société, la droite républicaine peut incarner cette espérance. C'est notre passionnant défi", a-t-il ajouté.

Pour remonter la pente, LR a lancé sous la houlette de son président Christian Jacob un vaste "chantier des idées" abordant diverses thématiques: emploi, handicap...

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • homlib
    29 juin13:58

    Les LR vont faire de la surenchère écolo : on n'est pas dans la mouise!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer