1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les recours des parents de Vincent Lambert contre l'arrêt des soins peuvent-ils aboutir ?
Le Parisien20/05/2019 à 22:54

Les recours des parents de Vincent Lambert contre l'arrêt des soins peuvent-ils aboutir ?

Pour les parents de Vincent Lambert, cet ancien infirmier tétraplégique en état végétatif depuis 2008, il n'est pas trop tard. Ce lundi matin, alors que le processus d'arrêt des soins de leur fils, auquel ils sont farouchement opposés, est entamé, ils tentent d'ultimes recours pour y faire obstacle.Leurs derniers espoirs reposent sur les mesures provisoires demandées par un comité de l'ONU. Saisi en avril 2019 par Viviane et Pierre Lambert, les parents, le Comité des droits des personnes handicapées (CDPH) a demandé à la France de suspendre toute décision d'arrêt des soins de Vincent Lambert, dans l'attente d'un examen de fond du dossier, par ce comité. Mais l'ONU n'est pas contraignant et l'Etat français a déjà dit qu'il n'était pas tenu de respecter son avis.L'objectif des parents de Vincent Lambert est donc de contraindre la France à respecter cette demande. Le 13 mai, ils avaient déjà saisi le défenseur des droits et le tribunal administratif. Les deux instances ont rejeté leur demande.Le référé d'heure à heureL'arrêt des soins ayant déjà commencé, les parents de Vincent Lambert doivent agir vite. Leur avocat a lancé une procédure en référé d'heure à heure à la Cour de Paris, selon BFMTV. Il s'agit d'une procédure d'urgence, qui permet d'avoir une décision en 48 heures. « Nous avons obtenu de plaider en urgence ce lundi à 17 heures à la Cour d'appel de Paris à qui nous demandons le respect des mesures provisoires réclamées par l'ONU », a indiqué Me Jérôme Triomphe, avocat des parents, dans un communiqué.Mais même si la Cour de Paris se prononce en faveur des parents, cette décision ne pourra pas faire obstacle de façon définitive à l'arrêt des soins. Le référé ne peut que suspendre l'acte médical et assigner l'Etat à suivre les recommandations du comité de l'ONU. Ce lundi soir, la Cour de Paris a finalement «ordonné » la reprise des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • F0710107
    20 mai14:34

    Entêtement et aveuglement devant un homme qui lui n'a pas demandé cet acharnement !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer