1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les recherches du MH370 confiées à une société néerlandaise
Reuters06/08/2014 à 08:25


SYDNEY, 6 août (Reuters) - L'Australie a confié mercredi à une société d'ingéniérie néerlandaise, Fugro FUGRc.AS , la tâche de rechercher dans l'océan Indien les débris du vol MH370 et tenter de résoudre l'un des plus grands mystères de l'aviation moderne. Des mois de recherches pour retrouver le Boeing 777 de la Malaysia Airlines, qui a disparu le 8 mars dernier alors qu'il assurait la liaison Kuala Lumpur-Pékin avec 239 personnes à bord, n'ont rien donné. La prochaine phase de l'opération doit commencer dans le courant du mois et consistera pour Fugro à ratisser une zone sous-marine de 60.000 kilomètres carrés à 1.600 km environ à l'ouest de Perth. La mission devrait durer un an. Fugro avait déjà été chargé en juin par Canberra de cartographier les fonds marins où les enquêteurs pensent que se trouve l'avion. Le ministre australien des Transports, Warren Truss, s'est dit "prudemment optimiste" quant à la possibilité de trouver l'épave dans la zone de recherches définie. La société néerlandaise utilisera deux navires équipés de sonars à balayage large, de sondeurs acoustiques multifaisceaux et de caméras vidéo pour explorer ces fonds qui atteignent par endroits 5.000 mètres. "Nous n'avons pas terminé la cartographie, nous sommes donc encore en train de découvrir des caractéristiques détaillées que nous ignorions, des volcans sous-marins, ce genre de choses", a déclaré Martin Dolan, le directeur de l'Agence australienne de sécurité des transports qui supervise les recherches. L'Australie a provisionné 60 à 90 millions de dollars australiens (40 à 60 millions d'euros) pour ces recherches, déjà les plus coûteuses de l'histoire de l'aviation. (Matt Siegel; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Valeurs associées

Euronext Amsterdam -0.77%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer