Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les rebelles renforcent leurs positions entre Idlib et Hama

Reuters 13/10/2015 à 18:35

(Actualisé avec ministre saoudien et Fabius, derniers paras) BEYROUTH, 13 octobre (Reuters) - Les rebelles syriens renforcent leurs positions dans le nord-ouest du pays, dans les gouvernorats d'Idlib et de Hama où les forces syriennes et leurs alliés sont passés à l'offensive avec l'appui de l'aviation russe. D'après l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), des combattants et des armes, dont des quantités significatives de missiles antichar, y sont acheminés par les insurgés. Ces renforts sont notamment destinés au secteur de Kfar Nabouda, une ville de la province de Hama que les forces gouvernementales syriennes disent avoir reprise lundi. Selon l'OSDH, des combats étaient toujours en cours mardi dans le secteur et au moins 25 combattants ont péri dans les rangs des forces pro-Assad. "Ces renforts ont empêché le régime de prendre Kfar Nabouda", a déclaré mardi le directeur de l'OSDH, Rami Abdoulrahmane, précisant que la plupart des combattants rebelles envoyés dans le secteur proviennent de groupes djihadistes. Un ancien colonel transfuge de l'armée syrienne a confirmé que des groupes rebelles opérant sous la bannière de l'Armée syrienne libre (ASL), soutenue par les Occidentaux, avaient déployé des missiles antichars à guidage laser TOW sur la ligne de front qui s'étend de Kfar Nabouda à Maan, à une trentaine de kilomètres à l'est. Farès al Bayouch, qui dirige aujourd'hui le groupe armé Fursan al Haq, a précisé que l'objectif était de stopper l'avancée des forces gouvernementales vers Khan Chaykhoun, tenue par les rebelles sur l'axe Hama-Alep. "Des plates-formes de lancement de missiles TOW ont été déployées sur toute la ligne de front", a poursuivi Bayouch. Plusieurs Etats étrangers hostiles à Assad ont livré à certains groupes rebelles ces armes de haute précision via la Turquie. Selon Ibrahim al Idlibi, un activiste qui assure les relations avec la presse de plusieurs groupes liés à l'ASL, des dizaines de chars et véhicules blindés syriens ont été détruits par de tels missiles ces derniers jours. Appuyée par l'aviation russe, l'offensive lancée par les forces syriennes avec leurs alliés du Hezbollah libanais et des soldats iraniens vise à repousser les insurgés de cette région stratégique qui jouxte le "réduit alaouite". Pour cela, Damas veut progresser dans un premier temps vers le gouvernorat d'Idlib, pris cette année par des rebelles, notamment les islamistes du Front al Nosra et d'Ahrar al Cham. D'après des sources au fait des développements politiques et militaires, le Hezbollah a redéployé sur ce front la totalité de ses combattants présents en Syrie. Les rebelles syriens espèrent recevoir de nouvelles armes en provenance de pays arabes, notamment d'Arabie saoudite. Le chef de la diplomatie saoudienne, Adel al Djoubeir, a réaffirmé mardi qu'il n'y avait aucun avenir pour Assad en Syrie. "Depuis le début de la crise la position saoudienne n'a pas changé: le problème, c'est Bachar qui a tué des centaines de milliers de Syriens, chassé des millions de gens de chez eux et détruit son pays", a-t-il dit. "Pour lui, il n'y a aucun avenir en Syrie." Le ministre saoudien d'exprimait lors d'une conférence de presse avec son homologue français Laurent Fabius. Celui-ci a exhorté la Russie à user de son influence sur Damas pour que le gouvernement syrien n'utilise plus de barils d'explosifs contre les insurgés. (Tom Perry; Henri-Pierre André et Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.