1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les questions posées par un scrutin pas comme les autres
Le Point23/04/2017 à 09:40

Chaque élection nationale est l'occasion de redessiner la carte politique de la France. Autrefois partagé en deux (droite-gauche) l'Hexagone a vu, il y a une vingtaine d'années, l'inexorable montée du tripartisme avec les scores électoraux du Front national. Depuis deux ans, c'est la solidité des partis traditionnels qui est en cause. Leur affaiblissement sera scruté et analysé dès lundi matin.L'influence sur les électeurs de l'attentat de jeudi soir

Karim Cheurfi, 39 ans, ouvre le feu jeudi vers 21 heures sur des forces de l'odre en faction avenue des Champs Elysées. Il est immédiatement abattu par des policiers. Quel impact cet acte terroriste aura-t-il sur des électeurs tramautisés par les événements de Nice, du Bataclan, ou l'assassinat des journalsites de Charlie Hebdo et le prêtre de Saint-Étienne-de Rouvray ? Détenu depuis 2001, Cheurfi a été condamné en 2005 à 15 ans de prison ferme par la cour d'assises de Créteil pour avoir tenté, de tuer un élève gardien de la paix portant un brassard « police » et le frère de celui-ci. Il est libéré au bout de dix ans. En 2014, Karim Cheurfi est de nouveau condamné, cette fois pour vol aggravé, à 4 ans de détention dont 2 avec sursis et mise à l'épreuve. Il bénéficie de mesures probatoires. En 2015, il est remis en liberté. Une polémique a immédiatement eclaté sur le point de savoir s'il était normal qu'il se trouve...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M8252219
    23 avril13:59

    Faire avec la rue après les présidentielles : Voila le fascisme de retour "sois disant social" Staline , Poutine , Gastro , Chavez , des grands démocrates !!! vont être satisfait de la bêtise de nos : CGT , SUD et consorts toujours prêt pour la lutte finale !!!! Quand l'on voit tous ces dictateurs soi-disant socialistes s'en mettre plein les poches et tirer sur le peuple.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer