1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les «quenelles» de Dieudonné dans le collimateur des associations anti-racisme
Le Parisien06/01/2014 à 01:49

Les «quenelles» de Dieudonné dans le collimateur des associations anti-racisme

La Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) a annoncé dimanche soir qu'elle allait porter plainte contre X pour «injure à caractère raciste» auprès du parquet de Bordeaux après avoir appris que plusieurs personnes avaient fait le «salut de la quenelle» devant la synagogue de Bordeaux au cours de l'année 2013. L'association affirme avoir retrouvé sur les réseaux sociaux une demi-douzaine de photos le confirmant.

Ce «salut», que l'humoriste Dieudonné a popularisé dans ses spectacles en en faisant un signe de ralliement «anti-système» et utilisé comme symbole de son parti antisonniste, est considéré comme antisémite par la Licra. Celle-ci se joint à l'Association Cultuelle Israélite de la Gironde, qui a déjà déposé plainte pour ces faits, comme l'a confirmé le président du Consistoire de Gironde, Erick Aouizerate ce dimanche.

QUESTION DU JOUR : «Quenelles» dans les lieux symboliques : faut-il poursuivre les auteurs ? 

SOS Racisme contre les quenelles faites devant des lieux symboliques

Plus tôt dans la journée, SOS Racisme avait fait savoir qu'elle porterait systématiquement plainte contre tout auteur de «salut de la quenelle» dès lors qu'il serait pratiqué dans un lieu symbolique, comme une synagogue, ou le mémorial de la Shoah. Dans ces circonstances-là, l'intention antisémite du geste ne fait aucun doute et peut faire l'objet de poursuites judiciaires, estime l'association.

Pour Me Patrick Klugman, l'avocat de l'association antiraciste, «on ne peut pas faire une "quenelle" devant une synagogue impunément». «On peut analyser ça comme une injure à caractère racial», a expliqué pour sa part l'avocate de la Licra Me Sabrina Goldman, tout en se demandant «si un seul geste non accompagné de parole pouvait être poursuivi». La question est juridiquement bien complexe.

Par ailleurs, SOS Racisme compte «étudier toutes les possibilités juridiques d'engager la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

9 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    06 janvier19:32

    RE/...S'il est certain que la pensée unique est dangereuse...n'est-il pas aussi dangereux d'étaler publiquement certaines formes de pensées, contraires à la morale connue et reconnue ?...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer