Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les producteurs de cigares cubains à la conquête du marché US

Reuters21/12/2014 à 10:56

LA HAVANE, 21 décembre (Reuters) - Depuis l'annonce d'une normalisation des relations entre les Etats-Unis et Cuba, les producteurs de cigares cubains, considérés par nombre d'amateurs comme les meilleurs du monde, tardent de partir à la conquête d'un marché qui leur était fermé depuis le blocus commercial imposé en 1962. "Les Américains !", s'enthousiasme Milagros Diaz, qui roule des cigares depuis 48 ans et travaille aujourd'hui dans une manufacture pour touristes de l'Hotel Nacional à La Havane. "Ils n'ont plus peur, poursuit-elle. Je suis super heureuse parce qu'à 67 ans, je pensais ne jamais voir de relations diplomatiques avec les Etats-Unis. Nous pensons que nous allons vendre plus de cigares, et ce n'est que le début." Les cigares cubains font partie intégrante de la culture de l'île depuis des siècles. En 1492 déjà, le navigateur Christophe Colomb observait des Amérindiens fumant des feuilles roulées de tabac. Et les "habanos", ou "puros", sont indissociablement liés à l'imagerie de la révolution de 1959. Fidel Castro, jusqu'à ce qu'il cesse de fumer en 1985, était un adepte du lancero, un cigare long et fin. Mais du fait de l'embargo commercial décrété par Washington en février 1962, les manufactures cubaines qui produisent entre autres les marques Cohiba, Montecristo et Partagas n'ont pu mettre le pied sur un marché qui a importé l'an dernier 318 millions de cigares haut de gamme, roulés à la main. En annonçant mercredi qu'il avait engagé un processus historique de normalisation des relations avec La Havane, Barack Obama a précisé que les Américains auraient désormais plus de facilité à voyager à Cuba. Dans un premier temps, ils pourront ramener l'équivalent de 100 dollars d'alcool et de tabac. Et cette limite sera encore assouplie. "Les cigares cubains sont prestigieux, ce qui les rend plus désirables. Tout le monde va vouloir essayer", estime David Weiss, le propriétaire de la Lone Wolf Cigar Company qui possède deux boutiques et un fumoir de dégustation à Santa Monica et Los Angeles. Il relève cependant que les "habanos" vont devoir affronter la concurrence des cigares de la République dominicaine et du Nicaragua. L'exportation massive de cigares vers les Etats-Unis va dépendre de la levée de l'embargo, qui se jouera au Congrès des Etats-Unis, ou d'une directive spécifique d'Obama, qui peut leur octroyer une dérogation. Mais sans attendre, tout le secteur s'enflamme. Le gouvernement cubain estime même que la levée de l'embargo sur les "habanos" et sur le rhum pourrait générer chaque année plus de 200 millions de dollars de recettes publiques supplémentaires. Une manne bienvenue au moment où l'allié vénézuélien, fragilisé par la chute des cours du pétrole, a du mal à soutenir l'économie cubaine. (Daniel Trotta; Henri-Pierre André pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.