1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les prix à la consommation en hausse de 0,8% en mars
Reuters12/04/2012 à 14:35

LES PRIX DE DÉTAIL

PARIS (Reuters) - Les prix à la consommation en France ont augmenté de 0,8% en mars, en raison de la fin des soldes et des fortes augmentations de prix des produits pétroliers et alimentaires, montrent les statistiques publiées jeudi par l'Insee.

Sur un an, l'inflation ressort à 2,3% en mars.

En février, l'indice des prix à la consommation avait augmenté de 0,4% sur un mois.

L'indice des prix harmonisé IPCH, qui permet des comparaisons avec les autres membres de la zone euro, augmente pour sa part de 0,9% sur un mois en mars. Il progresse de 2,6% sur un an.

Dix-huit économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de l'indice IPCH de 0,7% d'un mois sur l'autre et 19 économistes une hausse de 2,3% sur un an.

"L'inflation, totale comme sous-jacente, reste sur des rythmes modérés, sous contrôle, et ne doit pas susciter d'inquiétudes particulières. Il n'y a pas de dérapage des prix à l'oeuvre", estime Hélène Baudchon, économiste chez BNP Paribas.

"Le seul bémol, et il est important, est que les bénéfices sur le pouvoir d'achat d'une modération de l'inflation se font attendre", ajoute-t-elle.

Jean-Baptiste Vey, édité par Marine Pennetier

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M8645678
    12 avril12:52

    Un déficit public égal à 4% du PIB génère mécaniquement une inflation de la masse monétairev de 4% du PIB, et à court terme une inflation des prix et de la dette publique de 4% du PIB. Honte à ceux qui laissent dériver nos comptes, honte à la BCE qui laisse son taux directeur à 1% au lieu des 4% légalement requis, honte aux politiques de tous bords qui se goinfrent sur le peuple et endettent nos enfants et petits enfants, honte !

    Signaler un abus

  • aemk93
    12 avril08:49

    le pouvoir d'achat au coeur de la campagne présidentielle ? non c'est mieux de parler de viande hallal et de permis de conduire ...

    Signaler un abus

  • faeric
    12 avril08:14

    livret A 2,25% - A boycotter avec le LDD, tant que le taux est inférieur a l'inflation!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer