Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les pouvoirs publics répondent au PS sur l'abstention

Reuters27/03/2012 à 19:40

LES POUVOIRS PUBLICS RÉPONDENT AU PS SUR L'ABSTENTION

PARIS (Reuters) - Le Parti socialiste a tort lorsqu'il dénonce le manque de mobilisation des pouvoirs publics pour lutter contre l'abstention à l'élection présidentielle en France, affirme mardi le Service d'information du gouvernement (SIG).

Ce service dit dépenser plus de deux fois plus cette année que lors de la précédente présidentielle, en 2007, pour inciter les Français à aller voter.

"En 2007, il y avait eu 310.000 euros de dépensés sur le sujet. Cette année on va être à 700.000", explique-t-on au SIG.

Le Parti socialiste a annoncé lundi le lancement d'une campagne visant à encourager la participation et le vote par procuration aux deux tours de la présidentielle, les 22 avril et 6 mai prochains, qui tombent pendant les vacances scolaires de Pâques.

Le PS lance un clip vidéo et une campagne d'affichage invitant à se rendre sur le site internet www.procuration2012.fr. Ce dernier propose de mettre en contact des personnes absentes de leur domicile le jour du vote et des volontaires pour aller voter à leur place.

"On observe qu'il n'y a pas eu de campagne. D'habitude il y en a et cette fois-ci, il n'y en a pas", a déclaré le porte-parole du PS, Benoît Hamon.

"Manifestement on ne parie pas, du côté du gouvernement, sur une participation massive", a-t-il ajouté.

PAS DE CAMPAGNE TÉLÉVISÉE

Une action "ciblée" a été privilégiée, sur internet et notamment sur les sites publics de l'Etat, qui attirent 25 millions de visiteurs par mois, répond le SIG.

L'information a d'abord porté, à partir de novembre dernier, sur le rappel de la nécessité de s'inscrire sur les listes électorales. Une deuxième phase, qui explique les modalités du vote par procuration et rappelle les dates du scrutin, a débuté en février.

Le gouvernement a choisi de privilégier l'information pratique, laissant aux partis politiques le soin d'expliquer les enjeux du vote.

Autre parti pris, celui de ne pas opter pour une campagne de publicité télévisée.

"Le problème des campagnes, c'est que c'est quelque chose qui est extrêmement cher et nous, on a choisi d'être dans le ciblé", explique-t-on au SIG.

"En 2002, trois millions d'euros avaient été déployés sur une campagne télévisée sur le thème "voter, c'est important", et il y a eu le plus fort taux d'abstention à la présidentielle", rappelle-t-on.

En 2007, l'abstention a été de 16,22% au premier tour de l'élection présidentielle et de 16,03% au second tour, une proportion en forte baisse par rapport à 2002 (28,4% et 20,3%).

L'abstention a cependant nettement progressé lors des récents scrutins en France, atteignant le taux record pour une élection nationale de 55,6% au premier tour des cantonales de mars dernier, dernier véritable galop d'essai avant la présidentielle du printemps.

Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.