Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les pourparlers de paix sur le Yémen piétinent

Reuters17/12/2015 à 09:37
    par Mohammed Ghobari et Mohammed Mukhashaf 
    DUBAI, 17 décembre (Reuters) - Les pourparlers de paix sur 
le Yémen menés sous l'égide de l'Onu en Suisse piétinent en 
raison notamment de divergences sur la libération de hauts 
responsables réclamée par le gouvernement du président 
Abd-Rabbou Mansour Hadi, a-t-on appris jeudi de sources proches 
des discussions. 
    Représentants du gouvernement et des miliciens chiites 
Houthis, qui tiennent une grande partie du pays, dont la 
capitale, Sanaa, se déroulent depuis mardi dans un lieu tenu 
confidentiel en Suisse. 
    Quelques heures avant l'ouverture des pourparlers, un 
cessez-le-feu est entré en vigueur au Yémen, mais les deux camps 
se sont déjà mutuellement accusés de l'avoir violé. (voir 
 ID:nL8N1453F4 )  
    De sources médicales, on indique que 15 personnes au moins 
ont été tuées de part et d'autre dans des affrontements entre 
les Houthis, appuyés par l'Iran chiite, et les forces loyales au 
président Hadi, soutenues par une coalition mise en place par 
l'Arabie saoudite sunnite. 
    L'objectif des discussions en Suisse est de trouver une 
issue à un conflit qui a fait près de 6.000 morts et déplacé des 
millions de personnes depuis l'intervention saoudienne, fin 
mars. 
    D'après des sources proches des discussions, les échanges 
directs entre les deux parties ont été suspendus mercredi soir. 
    Les Houthis venaient de refuser la libération réclamée par 
le camp présidentiel de plusieurs hauts responsables, dont le 
ministre de la Défense, Mahmoud al Subaihi, et le frère de Hadi, 
Nasser. Ces deux hommes, qui étaient responsables des opérations 
du renseignement dans les provinces d'Aden, Lahej et Abyan, sont 
détenus depuis mars par les Houthis. Ces derniers seraient prêts 
à libérer les prisonniers une fois qu'un cessez-le-feu permanent 
aura été négocié. 
    L'envoyé spécial de l'Onu pour le Yémen, le Mauritanien  
Ismail Ould Cheikh Ahmed, fait depuis la navette entre les deux 
délégations pour tenter de surmonter les divergences. 
    Sur le terrain, de violents combats ont éclaté dans la nuit 
de mercredi à jeudi dans la région de Marib, à une centaine de 
kilomètres à l'est de Sanaa, faisant au moins 15 morts dans les 
deux camps, d'après des sources médicales et tribales.  
    Des avions de la coalition saoudienne sont également entrés 
en action dans la province de Hajja (nord), sur la frontière 
avec l'Arabie saoudite. 
    Dans ce contexte, l'échange de plusieurs centaines de 
prisonniers auquel ont procédé tôt jeudi matin les Houthis et 
les combattants de la Résistance du Sud, alliée aux forces de 
Hadi, est l'un des rares signaux positifs envoyés aux 
négociateurs. 
    Fikri al Mutaili, qui a participé à cet échange, a précisé 
que les Houthis avaient libéré 265 habitants du sud du Yémen. En 
échange, Résistance du Sud a relâché quelque 300 miliciens 
chiites. 
 
 (Henri-Pierre André pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.