1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les poulets de Loué dans le collimateur de Christian Estrosi

Le Point02/08/2014 à 13:06

Le député-maire de Nice Christian Estrosi.

La dernière publicité pour les poulets de Loué ne fait pas rire Christian Estrosi. "Depuis 1958, un bon poulet est un poulet libre", assurent les Fermiers de Loué dans leur nouvelle campagne publicitaire. Un trait d'humour qui n'amuse vraiment pas le député-maire de Nice qui fustige l'utilisation du "surnom" parfois donné aux forces de l'ordre.

Christian Estrosi a ainsi indiqué sur Twitter qu'il avait fait part de ses sentiments à l'égard de la publicité à la société française. "J'ai écrit à la société Loué pour demander de retirer cette campagne contribuant au dénigrement des forces de l'ordre", déclare-t-il sur le site de microblogging.

Une proposition de loi

Interrogé par Le Figaro, le député-maire a précisé qu'il "n'accepte pas qu'une grande entreprise française discrédite et dénigre la police, alors que le gouvernement fait déjà assez pour affaiblir l'autorité de l'État". Et l'élu d'expliquer qu'on "est dans une société qui est assez dangereuse pour qu'on ne traite pas ce genre de chose avec humour. La France a besoin de trouver des repères".

L'homme politique entend bien aller plus loin que le simple envoi d'un tweet. Christian Estrosi a ainsi affirmé au Figaro qu'il allait proposer une loi dès septembre "pour demander à ce que toute publicité qui discrédite l'autorité de l'État et le service public en général soit sanctionnée et interdite".

La publicité a également déplu au syndicat...

Lire la suite sur Le Point.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • lsleleu
    14 août22:47

    Un peu d'humour ne fait pas de mal ! Mr Estrosi je vous suit pas

    Signaler un abus

  • MAUMIC
    13 août20:18

    Il n'a pas tort Christian Estrosi

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer