1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les petites attentions de Macron à l'égard de Sarkozy
Le Parisien07/08/2019 à 06:50

Les petites attentions de Macron à l'égard de Sarkozy

Se retrouveront-ils au Festival de Ramatuelle (Var), ce dimanche ? Ni l'Elysée ni l'entourage de l'ancien président ne confirment l'information, mais la presse s'est déjà fait l'écho d'une possible nouvelle rencontre entre Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron lors du concert de Gérard Depardieu en hommage à Barbara. Entre les deux présidents, il ne s'agirait pas d'une première, puisqu'ils échangent régulièrement.Le 31 mars, ils étaient ensemble pour la commémoration des 75 ans de la bataille des Glières. Au plus fort de la crise des Gilets jaunes, ils avaient déjeuné en tête à tête. Et en 2018, Sarkozy s'était même vu confier une mission en Géorgie par Macron... « Ils se parlent de temps en temps par téléphone sur des sujets internationaux. Il y a du respect entre eux », confirme un stratège de la macronie. Bref, entre l'ex-chef de file de la droite et son successeur marcheur, c'est l'entente (très) cordiale.«Sarkozy reste le pape de la droite»Des attentions présidentielles qui ne sont pas du goût de tout le monde à droite. « Quand les Républicains s'époumonent à l'Assemblée et qu'ils voient les ronronnements de Sarkozy en réponse aux câlins de Macron, ça les rend complètement dingues », s'amuse un député LREM.Pour l'adepte de la synthèse entre la gauche et la droite, ces clins d'œil à répétition ne sont évidemment pas dénués d'arrière-pensée politique. « Clairement, cela contribue au en même temps, au même titre que la nomination d'Édouard Philippe et des ministres de droite », souligne un conseiller ministériel.« Sarkozy reste le pape de la droite, le préféré des militants LR. Alors lui faire des appels du pied n'a rien d'anodin », renchérit un autre.L'opération séduction a porté ses fruitsPas suffisant toutefois pour expliquer les succès remportés par LREM auprès des électeurs de droite, comme lors des dernières européennes. « Sarkozy ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7403983
    07 août12:56

    Je t'aime ... moi non plus. Un vrai roman édité par des journaleux.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer