1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les pays de l'OEA appellent le Venezuela à organiser des élections
Reuters24/03/2017 à 06:58

    MEXICO, 24 mars (Reuters) - Un groupe de 14 pays a appelé 
jeudi le Venezuela à organiser des élections et à libérer les 
"prisonniers politiques", dans un communiqué commun qui laisse 
ouverte l'option d'une exclusion de l'Organisation des États 
américains (OEA). 
    La déclaration, conçue selon le ministre mexicain des 
Affaires étrangères Luis Videgaray pour encourager le Venezuela 
à "rétablir la démocratie", invite à renouer le dialogue afin de 
résoudre la crise politique et économique qui frappe le pays 
producteur de pétrole. 
    Le Venezuela a placé en détention une centaine d'opposants 
au gouvernement, accusés d'incitation à la violence et de 
préparer un coup contre le président Nicolas Maduro. 
    En octobre, la commission électorale a coupé court aux 
demandes de l'opposition quant à l'organisation d'un référendum 
révocatoire, en dépit de la forte impopularité du gouvernement 
et d'une opinion publique favorable à son renouvellement. 
  
    Les élections pour les gouverneurs d'Etat, prévues en 
décembre, ont été reportées à 2017. 
    La déclaration des 14 pays appelle Caracas à respecter la 
séparation des pouvoirs, l'Etat de droit et à préciser le 
calendrier des prochaines élections. 
    Signé par les Etats-Unis, le Mexique, le Canada et le 
Brésil, le texte incite le Venezuela à reconnaître la légitimité 
de l'Assemblée nationale, rendue impuissante par le gouvernement 
Maduro depuis l'obtention d'une majorité par l'opposition en 
2015. 
    Le ministre des Affaires étrangères vénézuélien, Delcy 
Rodriguez, a qualifié son homologue mexicain de "servile" et de 
"traître" pour son alliance avec Washington. 
    "Le ministre des Affaires étrangères Luis Videgaray attaque 
le Venezuela pour faire plaisir à ses propriétaires 
impérialistes", a-t-il écrit sur son compte Twitter. "Il 
construit des murs avec l'Amérique latine au lieu de défendre 
les droits souverains et les intérêts de son peuple." 
    Dans le passé, l'OEA a exclu Cuba et le Honduras de 
l'organisation pour avoir rompu avec la démocratie, mais a été 
critiquée pour avoir épargné les régimes autoritaires de droite 
en Amérique latine. 
 
 (Frank Jack Daniel avec Matt Spetalnick et Lesley Wroughton à 
Washington, Daniela Desantis à Asuncion et Girish Gupta et Diego 
Oré à Caracas; Julie Carriat pour le service français) 
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7163258
    24 mars09:43

    Au Venezuela ils sont déjà dans la 7ième république, celle qui arrive juste après la 6ième, une néo dictature » Maduro-Chavezienne »! Si remarquable aux yeux des Mélenchonistes!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer