1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les organisations musulmanes appellent au calme avant Charlie
Reuters13/01/2015 à 14:16


* Le prophète Mahomet en "une" de Charlie Hebdo * Les organisations musulmanes appellent les fidèles au calme PARIS, 13 janvier (Reuters) - Les organisations musulmanes de France appellent mardi à éviter les réactions "émotives ou incongrues", à la veille de la publication du premier numéro de Charlie Hebdo depuis l'attentat qui a visé le journal, dont la "une" présente une caricature de Mahomet. Charlie Hebdo paraît mercredi avec, en une, un dessin du prophète de l'islam la larme à l'oeil qui, sur un fond vert, brandit une pancarte "Je suis Charlie", mot d'ordre des soutiens depuis une semaine, sous le titre "Tout est pardonné". Les auteurs de l'attentat contre l'hedbomadaire, qui a fait 12 morts, ont dit au moment de fuir avoir "vengé le prophète", référence à la publication de caricatures de Mahomet dans le journal, ce que les représentants des organisations musulmanes ont condamné. Depuis, une cinquantaine d'actes de violences ou menaces contre des mosquées ou des personnes de confession musulmane ont été recensés en France, et les lieux de culte ont été inclus dans le dispositif de sécurité renforcée sur tout le territoire. "L'ensemble des organisations musulmanes de France s'inquiètent des nombreux actes antimusulmans observés ces derniers jours et appellent les pouvoirs publics à la vigilance afin de veiller à la sécurité des mosquées", dit un communiqué du recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur. "Aussi, à la veille de la publication du nouveau numéro de Charlie Hebdo, toutes les organisations musulmanes de France (...) appellent la communauté musulmane de France à garder son calme en évitant les réactions émotives ou incongrues incompatibles avec sa dignité et sa réserve, tout en respectant la liberté d'expression." TIRAGE EXCEPTIONNEL Un tirage exceptionnel d'un million d'exemplaires, qui pourrait monter à trois millions selon la demande, est prévu pour Charlie Hebdo mercredi. En 2012, un numéro spécial avec des caricatures de Mahomet avait permis de tripler les ventes habituelles, à 150.000 exemplaires. A Paris, plusieurs kiosquiers disaient mardi à la mi-journée ne plus prendre de "pré-commandes" de l'édition de mercredi en raison d'une demande trop forte. Outre les actes déjà recensés, avec notamment des impacts de balles retrouvés sur plusieurs mosquées et l'incendie du chantier de la mosquée de Poitiers, l'attentat fait craindre un regain de violences contre les musulmans en France. Farid Benyettou, ancien mentor religieux des auteurs de la tuerie, Chérif et Saïd Kouachi, a affirmé mardi que le premier n'avait pas de culture religieuse et ne pouvait ainsi invoquer de lien avec l'islam ou le prophète. "Il faut savoir que c'est des gens qui ont très peu de savoir religieux, qui sont très peu cultivés, surtout Chérif, il y avait surtout un sujet qui le passionnait et puis c'est tout. Sa connaissance de la religion ? C'est un ignorant, c'était le combat et tout ce qui tourne autour et rien d'autre", a-t-il dit sur Europe 1. "Le comportement d'un musulman dans la vie de tous les jours, il ne connaissait rien du tout à ça", a-t-il ajouté, disant avoir tenté de convaincre Chérif Kouachi, il y a deux mois, qu'il fallait condamner les meurtres commis à Toulouse en 2012 par Mohamed Merah, qui s'était revendiqué de l'islam. Il a toutefois ajouté que Chérif Kouachi ne lui avait pas parlé de ses projets en France. Farid Benyettou a purgé une peine de six ans de prison pour avoir organisé des filières djihadistes pour se rendre en Irak, que Chérif Kouachi a tenté en vain d'utiliser, mais il a été mis hors de cause pour la tuerie de Charlie Hebdo. (Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • tropfort
    13 janvier13:56

    La peur va changer de camp......................... enfin ! Vive le réveil des français !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer